L'Etat nettement perdant avec le nouvel ISF immobilier ?

L'Etat nettement perdant avec le nouvel ISF immobilier ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 21 septembre 2017 à 21h52

Le prélèvement destiné à remplacer l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) ne rapporterait que 850 millions d'euros par an, contre 4 à 5 milliards actuellement, selon des informations publiées jeudi soir par le site internet des 'Echos'.

A première vue, ce chiffre peut paraître étonnant, relève le quotidien, dans la mesure où 36% de l'assiette actuelle de l'impôt sur la fortune est composée d'actifs immobiliers. Cependant, ce chiffre n'est qu'une moyenne et dans les faits, on constate que plus les patrimoines sont élevés, plus la part de l'immobilier diminue.

Les très hauts patrimoines avantagés par le nouvel IFI

Les très hauts patrimoines parmi l'ensemble des 340.000 assujettis à l'ISF seront donc plus avantagés que les moins riches assujettis à l'ISF. Et ce d'autant plus que le barème de l'ISF est progressif, ce qui explique qu'en excluant les valeurs mobilières de l'assiette du nouvel impôt, les grandes fortunes y trouvent davantage leur compte.

Le quotidien économique souligne que le faible rendement du nouvel Impôt sur la fortune immobilière (IFI) et ses caractéristiques pourrait mettre en difficulté la majorité présidentielle lors du débat budgétaire cet automne. En effet, la droite devrait plaider pour une suppression totale de cet impôt, tandis que d'autres élus pourraient au contraire demander le maintien de l'ISF actuel, au nom de la justice sociale...

 
2 commentaires - L'Etat nettement perdant avec le nouvel ISF immobilier ?
  • avatar
    rose79 -

    la, c'est un bonne initiative pour certains.
    C'est cela le changement, c'était dans le programme ?

  • avatar
    ciel89 -

    J'avoue que j'y croyais , je fais partie des 60 % qui ont voté contre Marine Lepen , tout en espérant au changement promis par le nouveau président.
    Malheureusement je constate que la politique menée est une fois de plus à l'avantage des plus riches .

    On rogne sur les APL , on gèle les salaires , on demande des efforts aux plus faibles et on accorde 4 à 5 milliards de remise d’impôts aux plus riches .

    avatar
    rose79 -

    eh oui, il ne fallait pas rêver .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]