L'OIT pessimiste sur l'évolution de l'emploi dans le monde

L'OIT pessimiste sur l'évolution de l'emploi dans le monde

annonce job jeune chômage travail

A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 20 janvier 2016 à 16h40

Les perspectives de l'emploi ne sont guère réjouissantes pour les deux années avenir, prévient l'Organisation internationale du Travail, dans un rapport publié mardi soir. L'organisme rattaché à l'ONU table sur une augmentation du nombre de chômeurs de 2,3 millions en 2016 à 199,4 millions d'individus. En 2017, 1,1 million de demandeurs d'emploi supplémentaires seraient enregistrés.

Hausse en provenance des économies émergents

"Cette augmentation du nombre de chômeurs en 2015 provient essentiellement des pays émergents et en développement", souligne le rapport. Au Brésil, le taux de chômage est passé de 6,8% en 2014 à 7,2% en 2015 et devrait s'établir à 7,7% à la fin de cette année, alors qu'en Russie, il augmenterait d'un point entre 2014 et 2016, à 6,2%. En Inde et en Chine, il se stabiliserait. A l'inverse, "dans la plupart des économies avancées, l'année 2015 a été marquée par une croissance de l'emploi supérieure aux prévisions, notamment aux Etats-Unis et dans certains pays d'Europe du Nord et d'Europe centrale". Outre-Atlantique, le taux de chômage a ainsi reculé d'un point à 5,3% et se situerait à 4,9% fin 2016. En France, l'inversion n'a pas eu lieu mais l'OIT vise un taux de chômage à 10,4% fin 2016 contre 10,6% fin 2015. En 2017, il s'établirait à 10%.

Emplois vulnérables et travail informel inquiètent

Dans son rapport, l'OIT s'inquiète de la persistance des emplois "vulnérables", c'est à dire ceux occupés par des travailleurs familiaux non rémunérés et ceux des personnes travaillant à leur compte, avec une absence de protection sociale. Ils représentent 46% de l'emploi total, soit 1,5 milliard d'individus, et se concentrent surtout dans les pays émergents et en développement. "En Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, les taux s'élèvent respectivement à environ 73 et 70%", soulignent les auteurs. Autre préoccupation majeure : l'importance du travail informel, "qui dépasse les 50% dans la moitié des pays disposant de données comparables" et se caractérise par une faible rémunération.

 
1 commentaire - L'OIT pessimiste sur l'évolution de l'emploi dans le monde
  • avatar
    ensoleiller -

    L'OIT,,,,dans cet organisme,,il y a des gens qui sont payer pour sortir des conneries pareilles ?? Tout le monde SAIT que les chiffres "officiels" sont magouillés

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]