L'Oréal attaqué aux Etats-Unis à propos d'un défrisant

L'Oréal attaqué aux Etats-Unis à propos d'un défrisant

Logo L'Oréal

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 15 septembre 2016 à 20h17

Pourtant vanté dans des publicités par des célébrités noires-américaines, le défrisant "No-Lye Amla Legend" vendu par L'Oréal aux Etats-Unis, fait aujourd'hui l'objet d'une plainte en nom collectif...

Ce produit destiné à la communauté noire-américaine provoquerait des pertes de cheveux et l'apparition de vésicules, selon les plaignantes. Dans le texte de la plainte, ces dernières décrivent des "blessures troublantes et inquiétantes dont des pertes de cheveux, une irritation du cuir chevelu, des vésicules et des brûlures". L'affaire est défendue par l'avocat des célébrités Mark Geragos, qui a notamment défendu Michael Jackson ou encore la star de la téléréalité Nicole Ritchie.

Des centaines de millions de dollars en jeu ?

Quelque 100.000 femmes sont potentiellement concernées par cette plainte déposée mercredi soir devant un tribunal californien, indique à l''AFP' Ben Meiselas, un des conseils des plaignantes.

Les plaignantes réclament un procès et des dommages et intérêts d'au moins 5 millions de dollars, mais la facture pourrait monter "jusqu'à plusieurs centaines de millions", affirme M. Meiselas qui n'exclut pas une négociation avec L'Oréal. "Si L'Oréal veut discuter, nous sommes ouverts à la négociation", a-t-il ajouté.

 
0 commentaire - L'Oréal attaqué aux Etats-Unis à propos d'un défrisant
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]