La bonne fortune des vendeurs de classements

La bonne fortune des vendeurs de classements
A lire aussi

LesEchos, publié le mardi 21 mars 2017 à 08h53

Les milliardaires font vivre plus de monde qu'ils ne l'imaginent. Depuis que le magazine Forbes a lancé la première édition de son palmarès des 400 Américains les plus riches en 1982, une véritable industrie du classement a vu le jour. Il existe aujourd'hui pas moins de six entreprises différentes qui suivent, mesurent, ajustent, et classent la fortune des milliardaires du monde entier. Une lucrative activité dont les Américains n'ont plus le monopole.

Les déclinaisons ont pris des formes variées. Deux anciens journalistes de Forbes ont ainsi fondé en 2010 Wealth-X, un cabinet de recherche spécialiste de la fortune des très riches, qui compte aujourd'hui plus de 170 salariés à plein temps et vend ses données à des banques, des entreprises du secteur du luxe, ou des…

Lire la suite sur LesEchos

 
0 commentaire - La bonne fortune des vendeurs de classements
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]