La Cnil condamne Facebook à verser une amende de 150.000 euros

La Cnil condamne Facebook à verser une amende de 150.000 euros

Facebook silhouette

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 16 mai 2017 à 15h42

Facebook n'a pas su rassurer la Commission nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL). L'autorité a condamné le réseau social à verser une amende de 150.000 euros pour de nombreux manquements, qui font suite à la modification de sa politique d'utilisation des données, entrée en vigueur en 2015.

Dans un communiqué, Facebook dit "avoir pris acte de la décision de la CNIL", tout en étant en "désaccord" avec celle-ci. "Facebook respecte depuis longtemps la loi européenne sur la protection des données (...) Nous restons disponibles pour travailler avec la CNIL autour de ces questions, alors que nous nous préparons pour la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données en 2018", a fait valoir un porte-parole.

Six mois pour se conformer à la loi

Constatant plusieurs infractions, en janvier dernier, la Cnil avait mis Facebook en demeure de se conformer à la loi Informatique et Libertés, dans un délai de trois mois. Période qui avait été renouvelée une fois à la demande du réseau social. Or, les réponses formulées ont été jugées insatisfaisantes.

La Cnil a notamment constaté que Facebook combinait de nombreuses données personnelles à des fins commerciales, sans demander l'autorisation aux utilisateurs. "Si (ces derniers) disposent de moyens pour maîtriser l'affichage de la publicité ciblée, ils ne consentent pas à la combinaison massive de leurs données et ne peuvent s'y opposer", souligne la Commission.

Collecte de données personnelles

Par ailleurs, en ce qui concerne la collecte des données de navigation des internautes, via le cookie "datr", l'information dispensée "via le bandeau relatif aux cookies est imprécise", ajoute la Cnil.

D'autres manquements pour lesquels aucune réponse satisfaisante n'a été donnée ont également été relevés...

En particulier, Facebook ne recueille pas le consentement exprès des internautes lorsqu'ils renseignent des données sensibles dans leurs profils. De même le réseau social ne permet pas aux utilisateurs "de s'opposer valablement aux cookies déposés sur leur équipement terminal".

 
0 commentaire - La Cnil condamne Facebook à verser une amende de 150.000 euros
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]