La cote de popularité de François Fillon dégringole

La cote de popularité de François Fillon dégringole©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 27 janvier 2017 à 08h46

L'"affaire Fillon" a fortement affecté la popularité du candidat de la droite et du centre à la présidentielle 2017. Selon un sondage Odoxa réalisé pour 'France Info', 61% des Français ont une mauvaise opinion de lui, alors qu'en novembre dernier, il bénéficiait encore de 54% d'opinions favorables.

En deux mois et demi, sa cote de popularité s'est ainsi effondrée de 16 points. "Dans nos premières intentions de vote après sa désignation comme candidat de la droite, il écrasait Marine Le Pen en la faisant reculer de 10 points par rapport aux précédents sondages", rappelle Odoxa.

Sécu: manque de clarté sur son projet de réforme

Plusieurs éléments expliquent cette dégringolade, à commencer par son projet de réforme de l'assurance-maladie, sur lequel il est ensuite revenu. Certains lui ont reproché sa fermeté, d'autres ses "reculades".

L'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy voulait focaliser "l'assurance-maladie sur les affections graves ou de longue durée, et l'assurance-privée sur le reste", ce qui lui a valu d'être accusé par la gauche et la Front national de vouloir "casser la Sécurité sociale". Il a récemment reconnu avoir manqué de "pédagogie" et promis de faire de nouvelles propositions dans les jours à venir.

Polémique autour de l'emploi de sa femme

Cette semaine, le candidat de la droite et du centre a dû faire face à la polémique sur l'emploi de sa femme, qualifié de "fictif" par certains. Suite aux révélations du 'Canard Enchaîné', le parquet national financier a d'ailleurs décidé d'ouvrir une enquête.

Invité jeudi soir sur le plateau de TF1, François Fillon a assuré, qu'en réalité, sa femme travaille pour lui "depuis 1981", "depuis sa première élection". "Son travail est réel", a-t-il assuré, citant la relecture de discours ou la réception de personnes qu'il n'avait pas le temps de voir.

Le candidat de la droite et du centre fournira "les justificatifs nécessaires" à la justice et s'est engagé à se retirer de la course à l'Elysée dans un seul cas de figure: s'il venait à être mis en examen.

 
687 commentaires - La cote de popularité de François Fillon dégringole
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]