La France devrait perdre sa place de premier producteur mondial de vins

La France devrait perdre sa place de premier producteur mondial de vins©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 07 octobre 2015 à 09h59

La France devrait perdre cette année sa place de premier producteur mondial de vins. D'après les estimations de la Commission européenne, sa production s'élèverait à 46,45 millions d'hectolitres, contre un peu plus de 47 millions l'an dernier, sur un total de 170 millions pour l'ensemble de l'UE28. L'Hexagone serait ainsi détrôné par l'Italie, dont la production est estimée à un peu plus de 50 millions, après seulement 44 millions en 2014/2015. Enfin, sur la troisième marche du podium, on retrouve l'Espagne qui produirait 42 millions d'hectolitres (-2 millions par rapport à l'an dernier).

Une récolte de qualité

Depuis plusieurs années, l'Italie et la France occupent à tour de rôle la première place de ce classement. Malgré une récolte en baisse, la fédération française des exportateurs de vins et spiritueux a toutefois fait état au premier semestre d'une hausse du chiffre d'affaires de 7%, pour des volumes en recul de 3%. Enfin, qui dit quantité ne dit pas forcément qualité, et l'inverse se vérifie également...!

"On va avoir une récolte (...) qui se situe sur la moyenne quinquennale (...) Ce sera un bon 'millésime'. Il y a une maturité optimale avec une vinification qui devrait être prometteuse", avait déclaré cet été sur 'France Inter', le président du Conseil vin de France Agrimer, Jérôme Despey. Il ne faudra toutefois pas descendre en dessous de cette limite de production, sous peine de perdre en compétitivité par rapport aux nouveaux concurrents sérieux comme la Nouvelle-Zélande et l'Australie, avait-il ajouté.

 
0 commentaire - La France devrait perdre sa place de premier producteur mondial de vins
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]