La guerre en Syrie a déjà coûté 35 milliards de dollars

La guerre en Syrie a déjà coûté 35 milliards de dollars

décembre 2015

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 05 février 2016 à 16h35

Le prix de la guerre en Syrie est très lourd : selon des chiffres publiés par la Banque mondiale, le coût du conflit qui déchire la région se chiffre à 35 milliards de dollars. Cette somme représente le manque à produire (la croissance non réalisée) pour la Syrie, mais aussi pour ses voisins, la Turquie, le Liban, la Jordanie et l'Égypte, déjà économiquement très affectés.

Ainsi, les plus de 630.000 réfugiés syriens qui affluent en Jordanie coûteraient à ce pays plus de 2,5 milliards de dollars par an, soit 6% de son PIB et un quart de ses recettes fiscales annuelles. "La guerre en Syrie nuit non seulement aux caisses des États voisins, mais également à leurs populations : on estime que le revenu moyen par habitant est aujourd'hui inférieur de 1,5% au niveau qu'il aurait pu atteindre sans le conflit syrien en Turquie, en Égypte et en Jordanie, et de 1,1% au Liban", écrit la Banque mondiale.

Baisse du PIB

En cause, un chômage très élevé, notamment chez les femmes. Plus de 90% des réfugiés syriens au Liban n'ont pas de contrat de travail, et plus de la moitié sont payés à la semaine ou à la journée. Ce pays a dû accueillir plus d'un million de réfugiés syriens, ce qui a annulé les gains résultant de la baisse des cours du pétrole. Selon les estimations de la Banque mondiale, la croissance annuelle de son PIB réel s'est tassée de 2,9 points de pourcentage entre 2012 et 2014, faisant augmenter de 170 000 le nombre de Libanais pauvres et multipliant par deux le taux de chômage national, actuellement supérieur à 20%.

La guerre a entraîné le déplacement de la moitié de la population syrienne (plus de 12 millions de personnes) à la fois dans le pays et en direction de pays étrangers. Le nombre total de personnes déplacées à l'intérieur de l'Iraq et du Yémen atteint 6,5 millions ; en Libye, environ 435.000 personnes ont été déplacées, dont 300.000 enfants. Pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), la Banque mondiale table sur un taux de croissance économique à +2,6%, contre une estimation de 2,8 % en octobre dernier, et les perspectives à court terme sont "prudemment pessimistes", entre faiblesse des cours du pétrole, terrorisme et guerres.

 
2 commentaires - La guerre en Syrie a déjà coûté 35 milliards de dollars
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]