La Poste appelée à accélérer sa transformation

La Poste appelée à accélérer sa transformation

la-poste-plaintes réclamations +47% en deux ans courriers arcep distribution service

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 13 décembre 2016 à 11h35

La Poste a engagé depuis plusieurs années sa métamorphose, afin de faire face à la baisse de sa principale activité, le courrier. Pour autant, si l'entreprise souhaite perdurer, elle doit "accélérer le rythme de sa transformation", prévient la Cour des comptes dans un rapport publié ce mardi.

Une nouvelle organisation, moins de conflits sociaux ?

Courrier, colis, numérique, Banque Postale, immobilier... La Poste a engagé une diversification de ses activités, qui s'est révélée payante. A titre d'exemple, le produit net bancaire de La Banque Postale (LBP) a augmenté en moyenne de 2% par an depuis 2009, alors que le pôle "Colis" a profité du développement sans précédent du e-commerce en Europe.

Cette diversification s'est accompagnée d'une nouvelle gestion, décentralisée. "Ce mode d'organisation a participé à l'évolution de La Poste d'une administration vers une entreprise", note la Cour des comptes, qui estime que "ce transfert de l'organisation du travail et du dialogue social dans les établissements a raréfié les mouvements sociaux".

L'entreprise traverse pourtant une nouvelle crise, à tel point que, huit cabinets d'experts agréés par le ministère du Travail se sont inquiétés "des situations de détresse individuelle ou de conflits ouverts entre agents, désormais fréquentes". D'ailleurs, la Cour note un taux d'absentéisme supérieur à la moyenne au sein de La Poste, qui coûte chaque année, pas moins de 243 millions d'euros.

Il faut dire que les réorganisations successives ont été marquées par des baisses d'effectifs importantes, mais insuffisantes, aux yeux de la Cour. "Les économies engendrées par les baisses d'effectifs (...) ont été en majorité absorbées par la hausse des salaires", observe-t-elle.

Les limites des plans stratégiques

En outre, malgré des résultats encourageants, les plans stratégiques ne portent pas leurs fruits puisque entre 2008 et 2014, le groupe a régulièrement reporté ses objectifs "au fur et à mesure que le constat est fait qu'ils ne sont ou ne pourront pas être atteints".

Pour ce qui est de la période 2014-2020, des facteurs de risque pèsent sur les objectifs fixés (faible taux d'intérêt pour la Banque Postale, concurrence accrue du e-commerce...). Les Sages de la rue Cambon formulent donc huit recommandations.

Elles visent notamment à actualiser les missions de service public, à adapter l'organisation du réseau des facteurs, à approfondir la transformation des bureaux de poste à faible activité, à développer les offres commerciales numériques, à mieux encadrer la politique salariale en liant l'évolution des salaires à des objectifs de transformation de l'entreprise et à formaliser le cadre de sa croissance externe.

 
0 commentaire - La Poste appelée à accélérer sa transformation
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]