La reprise de l'activité "s'accélère enfin" dans le bâtiment

La reprise de l'activité "s'accélère enfin" dans le bâtiment©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 19 juillet 2017 à 14h53

Le rebond de l'activité de l'artisanat du bâtiment a accéléré au deuxième trimestre en France, porté par le dynamisme de la construction neuve, selon les données publiées mercredi par la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment).

Elle fait état ainsi d'une hausse de 2,5% de l'activité en volume sur le trimestre, soit le rythme le plus élevé depuis que la croissance est revenue début 2016 dans le secteur, après 1,5% au cours des trois premiers mois de l'année. L'activité à bondi de 4,5% dans la seule construction neuve et de 1% dans l'entretien-rénovation.

Selon la Capeb, les effets de la reprise commencent "timidement" à se faire sentir sur l'emploi salarié dans l'artisanat du BTP, qui a progressé de 0,3% au premier trimestre. Les intentions d'embauche pour le second semestre 2017 sont en hausse, 21% des entreprises souhaitant recruter contre 10% un an plus tôt à la même époque. Mais celles qui ont procédé à une ou des embauches au premier trimestre restent minoritaires (27% déclarent avoir cherché à recruter sur les six premiers mois de l'année et 7% n'y sont pas parvenues).

4.000 embauches prévues

"Sur 2017 dans l'artisanat du bâtiment, l'ensemble des créations nettes d'emploi devrait s'élever à 4.000 embauches. Dans le secteur de la rénovation, il y a une forte corrélation entre l'activité de nos entreprises et l'intensité de main d'oeuvre", avance Patrick Liébus, le président de la Capeb.

Selon la Capeb, la vigueur du marché de la construction neuve, avec des progressions à deux chiffres des permis de construire et des mises en chantier, ainsi que le niveau record des ventes dans l'ancien sont autant de signaux favorables pour une consolidation de la reprise dans les mois qui viennent.

Ne pas casser la dynamique

Mais à l'heure où le gouvernement a laissé entendre clairement qu'il entendait couper dans les aides au logement, notamment les APL et les dispositifs d'incitation à l'investissement locatif, Patrick Liébus met en garde contre des choix en matière fiscale qui "ne devraient, en aucun cas, casser cette dynamique positive tant du point de l'activité que de l'emploi."

"Nous serons également particulièrement vigilants concernant les mesures prises en direction de nos TPE/PME, pour leur permettre de se développer et d'embaucher", a-t-il ajouté.

 
0 commentaire - La reprise de l'activité "s'accélère enfin" dans le bâtiment
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]