La situation des jeunes français jugée préoccupante par l'OCDE

La situation des jeunes français jugée préoccupante par l'OCDE©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 05 octobre 2016 à 14h02

Le sort des jeunes français inquiète l'OCDE. Dans une étude parue ce mercredi, elle note qu'ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver sans emploi et à sortir du système éducatif. Leur taux est passé de 14% en 2008 à un pic de plus de 16,9% en 2012 avant de se stabiliser à 16,6% en 2015, alors qu'il recule dans la plupart des autres pays européens. "Cela représente 1,8 million de jeunes (...) en 2015, et près de 270.000 de plus qu'en 2008", précise l'organisation.

La hausse constatée s'explique en grande partie par la progression du taux chômage des jeunes au cours des dernières années. Selon les données de l'Institut national de la statistique, il est passé de 18,3% de la population active en 2008 à 23,4% en 2014 (au sens du BIT).

Les jeunes peu instruits en première ligne

L'incidence est trois fois plus élevée chez les jeunes peu instruits, c'est à dire avec un niveau d'études inférieur ou égal au premier cycle de l'enseignement secondaire, brevet des collèges ou équivalent (45% contre 14% pour ceux ayant un niveau d'études élevé).

De même, "les jeunes nés à l'étranger sont en moyenne 1,5 fois plus susceptibles d'être sans emploi et sortis du système éducatif que ceux nés dans leur pays de résidence. Ce rapport dépasse 1,8 en France", note l'OCDE car les jeunes issus de l'immigration sont trois fois plus nombreux à sortir du système éducatif sans diplôme (contre 1,5 fois au sein de l'OCDE).

"En raison d'un environnement souvent moins favorable à l'apprentissage de la langue, un long processus de décrochage silencieux s'engage pour de nombreux enfants issus de l'immigration, dès le plus jeune âge", soulignait en effet 'France Stratégies' dans une étude parue l'an dernier. La loi pour la Refondation de l'Ecole du 9 juillet 2013 comporte pourtant des mesures visant à réduire ces inégalités, comme la scolarisation des enfants de moins de trois ans et le dispositif "plus de maîtres que de classes" dans les zones difficiles.

Décrochage scolaire : la route est encore longue

L'étude se penche aussi sur le "décrochage scolaire" des jeunes. Ainsi, la part de ceux qui ne parviennent pas à terminer le deuxième cycle de l'enseignement secondaire (lycée), est de 14,5% en France, contre une moyenne au sein de l'OCDE de 16,4%. L'Hexagone se situe toutefois loin derrière les Etats-Unis (9%), la Pologne (6%) ou encore la Corée (2%).

Il semblerait donc que le plan de lutte contre le décrochage scolaire présenté fin 2014 peine encore à porter ses fruits. Le ministère de l'Education assure pourtant que "les résultats sont encourageants". En 2016, 110.000 jeunes seraient sortis de l'école sans diplôme contre 136.000 il y a cinq ans. François Hollande s'est fixé comme objectif de diviser ce nombre par deux d'ici 2017.

 
1 commentaire - La situation des jeunes français jugée préoccupante par l'OCDE
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]