La SNCF déploie un nouveau dispositif d'embarquement pour lutter contre la fraude

La SNCF déploie un nouveau dispositif d'embarquement pour lutter contre la fraude

SNCF logo gare train

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 11 janvier 2016 à 10h34

La fraude coûte chaque année plus de 300 millions d'euros à la SNCF. A compter de ce lundi, la société nationale ferroviaire a donc décidé de tester un nouveau dispositif d'embarquement TGV, installé dans les gares de Paris-Montparnasse et Marseille-Saint-Charles. Ils seront expérimentés pour une durée de trois mois. Le principe est le même que dans le métro parisien : les voyageurs doivent valider leur titre de transport sur un portique afin d'accéder aux quais. Les lecteurs peuvent lire tout type de support : billet traditionnel, e-billet, smartphone...

Une technique qui porte ses fruits

"Quatre dispositifs distincts sont mis en concurrence : Thales, IER, Scheidt & Bachmann et Xerox. L'un d'entre eux sera retenu pour être déployé dans d'autres gares TGV à l'horizon 2017", précise la SNCF dans un communiqué. Elle rappelle par ailleurs que le dispositif est déjà testé depuis 2012 sur les lignes affichant les taux de fraude les plus élevés. "Cette première expérimentation a porté ses fruits car le taux de fraude baisse en moyenne de 25% lorsque cette opération de contrôle est réalisée sur une journée complète", souligne la SNCF.

Un arsenal de mesures

Au cours des deux dernières années, la SNCF a déployé une série de mesures afin de lutter efficacement contre la fraude. Parmi-elles : la réduction de la durée de validité des billets sans réservation obligatoire à 7 jours depuis septembre 2014, l'évolution du montant des régularisations à bord et des amendes depuis mars 2015 ou encore l'amélioration du taux de recouvrement des procès-verbaux depuis l'an dernier.

 
1 commentaire - La SNCF déploie un nouveau dispositif d'embarquement pour lutter contre la fraude
  • avatar
    citoyendeschamps -

    on pourrait les appliquer à chaque parti politique , à l'assemblée nationale , au sénat , dans les grands espaces des hauts fonctionnaires d'Etat , voir si cela fonctionne

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]