La vente de "Rafale" à l'Inde enfin proche d'un dénouement ?

La vente de "Rafale" à l'Inde enfin proche d'un dénouement ?

Première mondiale mars 2014. Vol en patrouille d'un drone nEUROn, d'un Rafale et d'un Falcon 7X

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 03 novembre 2015 à 20h37

Le PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, s'est vu décerner mardi le prix de l'"Industriel de l'année" par le magazine 'Usine Nouvelle'.  Une occasion pour le dirigeant de s'exprimer sur le contrat très attendu de la vente de 36 avions de chasse Rafale à l'Inde, dont la finalisation traîne depuis avril...

"Je suis assez optimiste sur la signature assez rapide", a affirmé M. Trappier. "Je pense que nous nous rapprochons du but avec un premier contrat pour 36 avions (et) ça donnera lieu très certainement à d'autres après", a-t-il ajouté. M. Trappier a souligné qu'"avec l'Inde, le mot le plus important, c'est la patience".

Le contrat de vente de Rafale à New Delhi, en négociations depuis plusieurs années, devait initialement porter sur une commande de 126 appareils, mais après son arrivée au pouvoir, le nouveau Premier ministre indien Narendra Modi en a réduit en avril dernier le nombre à 36.

Un 4ème contrat à l'export pour le Rafale en 2016 ?

Par ailleurs, le patron de Dassault Aviation s'est montré optimiste au sujet de la signature en 2016 d'un quatrième contrat à l'export du Rafale, après ceux de l'Inde, de l'Egypte (24 appareils) et du Qatar (24 appareils).
"Je pense qu'il y aura un quatrième contrat qui se matérialisera l'année prochaine", a-t-il dit, en prévenant toutefois que "rien n'est acquis tant que c'est pas signé." Le dirigeant n'a pas non plus donné d'indications sur l'identité du nouveau client potentiel.

Concernant la commande de l'Inde, la presse a fait état pendant l'été d'inquiétudes sur la finalisation du contrat. Selon l'agence de presse 'Reuters', des divergences opposeraient Paris et New Delhi sur le prix unitaire des avions et sur le lieu de production des appareils. L'Inde tenterait d'obtenir une partie de la production des avions sur son sol, alors que l'accord conclu en avril prévoyait que les 36 exemplaires seraient construits en France. En 2012, ce même point de la production avait fait capoter le premier round de négociations en vue de vendre 126 Rafale.

 
11 commentaires - La vente de "Rafale" à l'Inde enfin proche d'un dénouement ?
  • avatar
    Etlatendressebordel -

    Dis Papa, elle est arrivée comment la troisième guerre mondiale ?
    Un truc tout con mon fils, La France a vendu des armes de destruction massive à l'Inde. Ca a irrité le Pakistan et la Chine, le ton est monté et les bombes sont parties !
    Et dire qu'en France on avait accueilli la nouvelle de cette vente avec éclat. Bon, ces armes n'ont jamais été payées mais quand même ! L'Inde avait des quantités de pauvres et miséreux et davantage besoin d'^hôpitaux, de matériel agricole, etc. Ca n'aurait pas gêné ni les Chinois ni les Pakistanais mais il y avait plus à gagner à lui vendre des armes. Voilà le résultat fils ! un scénario à la Mad Max ! Tiens fini mon morceau de rat, tout ça m'a coupé l’appétit. Merci La France !

  • avatar
    saxosaxo -

    pas con les indiens,il veule en faire une partie chez eux comme sa il auront les plans et pourront en refaire en made in india 2 fois moins cher quand françe et pourront innonder le marche asiatique

  • avatar
    manuscrit -

    Rafale ....... On est toujours prêt de la conclusion "annoncée seulement" car la signature dépendra d'une réconciliation avec la Russie !!!

  • avatar
    LAVERITEDERANGE -

    A part pour le Qatar, c'est le contribuable français qui paiera les avions .... L'égypte n'a pas un rond, et l'Inde est un pays très malin qui se débrouillera pour ne pas payer correctement et qui a mis fin au prétendu contrat de 126 dont le ventru s'était targué comme un pauvre clown PATHETIQUE RIDICULE qu'il a toujours été .... L'Inde est un piège à CON, et ça tombe tellement bien !

    avatar
    lik -

    comment pouvez vous rac.onter de telles betises

  • avatar
    Troglo41 -

    Chaque année, un peu avant la clôture du Budget indien, on nous la refait !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]