LafargeHolcim: ouverture d'une enquête dans le dossier syrien

LafargeHolcim: ouverture d'une enquête dans le dossier syrien©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 13 juin 2017 à 10h34

L'affaire syrienne empoisonne toujours LafargeHolcim. Le Parquet de Paris a en effet ouvert vendredi dernier, une information judiciaire concernant la cimenterie de Jalabiya, soupçonnée d'avoir contribué à financer l'organisation Etat islamique (EI), selon Reuters qui cite une source judiciaire.

LafargeHolcim a déclaré "être prêt à coopérer avec la justice", précisant cependant, ne pas avoir été contacté par le parquet.

Dépôt de plainte

L'ouverture de cette information fait suite à un dépôt de plainte avec constitution de partie civile, notamment pour financement d'entreprise terroriste et mise en danger de la vie d'autrui, a précisé la même source. Deux juges du pôle financier et un juge antiterroriste sont chargés de l'instruction.

Révélations en juin 2016

Après avoir réfuté un temps toute mise en cause suite à la révélation d'informations de la part du 'Monde', en juin 2016, le cimentier avait ouvert une enquête en interne. L'ONG Sherpa et l'ECCHR (European Center for Constitutional and Human Rights) qui ont déposé plainte, soupçonnent LCS d'avoir passé des arrangements (obtention de laissez-passer et achat de matières premières) avec Daesh, afin de pouvoir maintenir l'activité de l'usine, située dans le nord du territoire syrien, dès 2013, alors que l'organisation terroriste venait de s'emparer de la zone.

Cette affaire a conduit à la démission, fin avril, du directeur général, Eric Olsen, symbole de l'équilibre entre Lafarge et Holcim. Il sera remplacé par Jan Jenisch, le patron de Sika, en octobre prochain.

 
0 commentaire - LafargeHolcim: ouverture d'une enquête dans le dossier syrien
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]