Le chômage repart en nette hausse, après les espoirs d'embellie

Le chômage repart en nette hausse, après les espoirs d'embellie©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 26 septembre 2016 à 18h18

Après une embellie, le chômage est reparti en nette hausse en août en France, enregistrant sa plus forte progression depuis septembre 2013, selon les chiffres publiés lundi par le ministère du Travail.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a progressé de 1,4% le mois dernier pour s'établir à 3.556.800, soit 50.200 de plus qu'à fin juillet. Cette hausse, qui intervient après un recul de 0,5% en juillet, rapproche le nombre d'inscrits du record enregistré en février, à 3.591.000.

Juillet, une exception

En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi a augmenté de 1,4%, soit 76.100 personnes supplémentaires en un mois, à 5.518.200 (5.820.400 en incluant les départements d'Outre-mer, également en hausse de 1,4% sur un mois).

Sur un an, le nombre de demandeurs de catégorie A recule de 0,3% tandis que le total des inscrits dans les catégories A, B et C augmente de 1,9%. Pour la catégorie A, la baisse enregistrée en juillet semble faire figure d'exception, après deux mois de hausse, de 0,3% en mai et de 0,2% en juin. En associant les catégories A, B et C, la progression du nombre d'inscrits s'était élevée à 0,6% en mai et à 0,1% en juin comme en juillet.

Bond des formations

Le plan "500.00 formations" continue de faire grimper les inscrits dans la catégorie D, qui regroupe les demandeurs d'emploi non tenus de rechercher un emploi, en raison par exemple d'une formation ou d'une maladie. Leur nombre a bondi de 5,3% à 325.200 personnes.

Toutes les tranches d'âge sont concernées. Le nombre d'inscrits à Pôle emploi a augmenté de 2,3% chez les jeunes, de 1,3% chez les 25-49 ans et de 1,2% chez les 50 ans et plus. En revanche sur un an, les effectifs des chômeurs augmentent seulement chez les seniors (+2,8%), tandis qu'ils diminuent de 3,5% chez les jeunes et de 0,8% chez les 25-49 ans.

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, affiche une hausse de 0,5% en août, à 2.422.600 et une progression de 0,7% par rapport à août 2015. Leur proportion dans le nombre total de chômeurs est en baisse de 0,4 point, à 43,9%.

Et l'inversion ?

Sur les trois mois à fin août, les entrées à Pôle Emploi dans les catégories A, B et C ont augmenté de 7,1% en France métropolitaine par rapport aux trois mois précédents, à 570.000 en moyenne. Dans le même temps, les sorties de Pôle Emploi ont reculé de 0,5%, avec une baisse inhabituellement forte des sorties pour défaut d'actualisation qui "affecte à la hausse le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B et C, de manière plus importante pour les catégories A et C", souligne le ministère.

Ces chiffres fragilisent les espoirs d'une inversion de la courbe du chômage, que François Hollande a posée comme condition de sa candidature à l'élection présidentielle de 2017.

 
486 commentaires - Le chômage repart en nette hausse, après les espoirs d'embellie
  • avatar
    pist -

    le chomage grimpe les migrants arrivent pas de travail pour les Français mais pour les migrants ya du travail tous des pourris

  • avatar
    PATRIOTELEVRAI -

    Allez vous faire la meme connerie en 2017,malheureusement j'ai un doute ?????

  • avatar
    chatigrelion -

    Avez-vous seulement entendu les explications de la Ministre du Travail......????
    Lamentable ......Pathétique .......Affligeant ............

  • avatar
    gigigigi -

    moi president menteur je suis satisfait!!!!!

  • avatar
    RoRo31 -

    Comment peut-on annoncer il y a quelques semaines que "ça va mieux", prétendre que l'activité repart et que le chômage est en baisse ? Moi Président, je dois confesser que je suis nul et demande pardon au Peuple Français pour tous mes manquements... Ce qui est rassurant c'est que la Ministre du Travail, Madame El Komry, cela était prévu et n'est pas une surprise, qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer et surtout pas lieux de changer de politique. On a pris les meilleurs

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]