Le contexte social affecte le moral des patrons de PME-ETI

Le contexte social affecte le moral des patrons de PME-ETI©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 16 juin 2016 à 17h02

La confiance des patrons de PME et ETI dans l'économie française s'est nettement dégradée en juin. Selon l'Observatoire OpinionWay pour la Banque Palatine, seulement 31% des patrons sondés se montrent confiants concernant les perspectives des six prochains mois, contre 69% qui se disent inquiets. Cette chute de huit points entre ce mois-ci et celui de mai est inédite depuis juin 2013.

Dans son communiqué, la Banque Palatine explique ce recul sans précédent par un contexte social très dégradé, que connait le pays depuis maintenant quelques semaines. En effet, grèves, manifestations et blocages contre la loi Travail auraient atténué l'effet positif des bons chiffres du chômage du mois d'avril publiés fin mai, soit pendant la période d'enquête.

Un solde d'embauches toujours positif

Selon l'étude, les dirigeants interrogés sont également de moins en moins confiants pour leur propre entreprise. Les résultats sont en baisse de cinq points par rapport au mois dernier, pour atteindre le niveau le plus bas de l'année, datant de février. En revanche, la confiance dans l'économie mondiale est bien meilleure. Elle continue de se redresser et se situe maintenant à 54% pour le mois de juin, soit trois points de plus qu'en mai.

Les chefs d'entreprises se disent d'ailleurs prêts à investir et les perspectives sont bien orientées pour les embauches. Au cours des six prochains mois, une majorité de PME-ETI envisagent d'ailleurs de maintenir leur nombre de salariés (72%) et de cadres (79%). L'écart entre les patrons qui prévoient d'augmenter leurs effectifs (17%) et ceux qui pensent les réduire (11%) se traduit par un solde d'embauches toujours positif, même s'il est en léger recul par rapport à mai.

Des prévisions de croissance contrastées pour l'activité

Alors que 86% des dirigeants s'attendent à maintenir voire augmenter leur chiffre d'affaires en 2016, 20% des sondés envisagent une baisse. "C'est le plus haut niveau atteint depuis le mois de janvier 2015", commente la Banque Palatine.

Interrogés également sur les objectifs prioritaires lors des six prochains mois, 89% des PME-ETI placent la stratégie commerciale comme étant la plus importante pour la performance de l'entreprise. En deuxième position, on retrouve la hiérarchie et le process de production/productivité pour 72% d'entre eux. Loin derrière, même s'il gagne en importance par rapport aux derniers mois, les dirigeants de PME-ETI sont 38% à rendre prioritaire l'international...

 
0 commentaire - Le contexte social affecte le moral des patrons de PME-ETI
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]