Le CSA se mêle de la crise à iTELE

Le CSA se mêle de la crise à iTELE©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 20 octobre 2016 à 20h37

La crise s'enlise à iTELE, et les journalistes ont voté jeudi à une large majorité, pour le quatrième jour consécutif, la poursuite de la grève. La rédaction proteste toujours contre l'arrivée de l'animateur Jean-Marc Morandini, mis en examen pour corruption de mineurs et corruption de mineurs aggravée, mais demande aussi la possibilité de travailler "en toute indépendance", selon le syndicat SDJ de la chaîne.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'en est mêlé jeudi, en faisant part aux dirigeants du groupe Canal+ de sa vive préoccupation concernant l'avenir de la chaîne d'information en continu. Dans un communiqué, le CSA "a manifesté sa vive préoccupation quant à la pérennité de la chaîne iTÉLÉ, pour le développement de l'information en continu".

Disproportion

Il insiste aussi "sur la disproportion entre les enjeux liés à l'avenir de cette chaîne qui suppose un engagement au service d'un projet collectif clair et ceux propres à la situation individuelle d'une personnalité des médias", à propos de Jean-Marc Morandini.

"Morandini Live" est présenté comme un magazine quotidien consacré aux médias, "avec interviews, débats et infos liés à l'actualité du secteur." Europe 1 et NRJ 12 ont suspendu l'animateur de leur antenne le temps de la procédure judiciaire, mais la chaîne de Vincent Bolloré a choisi de le maintenir, alors que son émission est programmée à une heure d'audience-clé...

Climat tendu

D'après les informations de 'L'Express' mercredi, la chaîne pourrait aussi embaucher un autre personnage très controversé, le polémiste Eric Zemmour, qui a travaillé 10 ans pour iTELE, avant d'être remercié à cause de ses prises de positions jugées trop radicales dans l'émission "Ca se dispute".

Le climat est pourtant tendu pour la chaîne. D'après les informations du 'Figaro', plusieurs annonceurs ont appelé Canal+, la régie d'I-télé, et leurs agences pour ne pas figurer dans les créneaux horaires de diffusion de l'émission controversée. "L'association Protection Enfance a mis le feu aux poudre en dressant la liste des annonceurs présents à l'antenne mardi soir", expliquait le quotidien.

 
1 commentaire - Le CSA se mêle de la crise à iTELE
  • avatar
    Patdix -

    Avant , au moins ils en avaient
    Quand ils n'étaient pas contents ils démissionnaient
    Maintenant ,ils s'accrochent à leurs fauteuils dorés

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]