Le gouvernement dévoile ses mesures pour séduire les banques

Le gouvernement dévoile ses mesures pour séduire les banques

Paris

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 07 juillet 2017 à 15h06

Edouard Philippe a donné le détail vendredi de la série de mesures promises pour renforcer l'attractivité de Paris auprès des entreprises et des institutions financières dans le contexte du Brexit.

Le Premier ministre s'est engagé à réduire le coût du travail en supprimant la tranche à 20% de la taxe sur les salaires, celui des licenciements en excluant les primes et bonus des "preneurs de risques" du calcul des indemnités et celui des transactions avec l'annulation de l'extension de la taxe sur les transactions financières aux opérations intraday.

Des contraintes allégées

"Chaque intervenant du monde financier, chaque banquier, chaque trader, chaque personnalité de ce monde, qui vient s'installer à Paris est un facteur de création d'autres emplois", a insisté Edouard Philippe en présentant ces mesures.

Les contraintes seront allégées avec un engagement en matière de droit bancaire et financier, à ne plus procéder à des surtranspositions de règles européennes et à examiner, pour les textes déjà transposés, des surrèglementations qui ne semblent pas justifiées, pour les modifier ou les supprimer.

En plus des mesures promises

Une consultation publique sera lancée pour nourrir un projet de loi de simplification du droit financier et du droit des sociétés. Le gouvernement envisage aussi de créer des chambres commerciales internationales spécialisées dans les contentieux à haute technicité juridique.

Ces mesures s'ajouteront à celles déjà promises par le chef de l'Etat et le gouvernement : baisse progressive de l'imposition des sociétés jusqu'à 25%, réforme du droit du travail vers plus de souplesse, sortie des valeurs mobilières de l'impôt sur la fortune (ISF) et prélèvement unique à environ 30% sur le produit du capital. Plus globalement, il sera mis fin à l'instabilité fiscale, a promis le chef du gouvernement, une crainte des investisseurs qui se souviennent de la taxe à 75% de François Hollande.

Trois lycées internationaux

Par ailleurs, pour les enfants des salariés qui quitteront Londres pour Paris, l'enseignement en langue anglaise sera renforcé et trois lycées internationaux seront créés en Ile-de-France d'ici 2022, en plus des six existants.

 
1 commentaire - Le gouvernement dévoile ses mesures pour séduire les banques
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    la Caisse d'Epargne les Banques Populaires la banque d'affaire Natixis c'est la même équipe associée elles ne me séduisent pas du tout , pensez donc surtout la première avec qui j'ai eu affaire suite a une dégueulasse affaire boursière , mon opinion c'est une vraie répulsion ah les cochons !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]