Le Japon repousse la hausse de la TVA à 2019

Le Japon repousse la hausse de la TVA à 2019

BoJ Banque centrale japonaise Japon

A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 01 juin 2016 à 10h50

Alors que l'écnomie japonaise peine à retrouver de l'élan, le Premier ministre, Shinzo Abe, a annoncé mercredi le report de la hausse de la TVA, à octobre 2019. Le pays avait procédé à un premier relèvement en avril 2014, la taxe étant passée de 5% à 8%. Elle devait s'établir à 10% en 2017, pour permettre à l'Etat de réduire la dette abyssale de l'archipel.

Croissance atone

Shinzo Abe a voulu éviter le scénario de 2014. Suite à la hausse de la TVA, l'économie était entrée en récession. D'autant que, comme le rappelle le Fonds monétaire international, la croissance a déjà été largement inférieure aux  prévisions au quatrième trimestre 2015, du fait en particulier d'une forte baisse de la consommation privée. En avril dernier, le FMI a d'ailleurs revu en net repli ses prévisions de croissance pour le pays, à seulement +0,5% cette année (-0,5 point par rapport à janvier) et -0,1% l'an prochain (-0,4 point), tenant compte de l'impact potentiel de la hausse de la TVA.

Inflation négative

Pour relancer l'activité et mettre fin à la spirale déflationniste, la Banque centrale du Japon (BoJ) a également pris des mesures d'assouplissement quantitatif et qualitatif en adoptant notamment en février, des taux d'intérêt négatifs sur les dépôts de réserves excédentaires marginales. En avril, le taux d'inflation est cependant ressorti négatif pour le deuxième mois consécutif, ce qui pourrait pousser la BoJ à prendre des mesures supplémentaires pour parvenir à un objectif d'inflation de 2%.

Endettement record

Reste qu'en renonçant à une hausse prochaine de la TVA, le Japon risque d'aggraver son endettement, qui représente déjà plus de 200% du produit intérieur brut (PIB), le plus élevé des grands pays développés. Des responsables gouvernementaux ont cependant indiqué à Reuters que Shinzo Abe n'avait pas pour autant renoncé à sa promesse de parvenir à une situation d'excédent budgétaire primaire (hors service de la dette) d'ici la fin de l'exercice 2019-2020.

 
0 commentaire - Le Japon repousse la hausse de la TVA à 2019
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]