Le Medef expose son plan d'urgence pour l'emploi

Le Medef expose son plan d'urgence pour l'emploi

Gattaz Pierre, Medef, Président du Directoire de Radiall

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 15 décembre 2015 à 14h32

"Cela fait des mois que nous alertons sur le fait que le chômage doit être traité par un ensemble de mesures cohérentes, fortes et dans la durée. Face à la situation, l'aspirine ne suffit plus", a estimé mardi Pierre Gattaz, le patron du Medef, lors d'un point presse mardi. Alors que Manuel Valls a promis de nouvelles mesures pour l'emploi pour le mois de janvier, au lendemain des élections régionales, l'organisation patronale appelle à une large réflexion nationale autour de ses propositions pour un plan d'urgence contre le chômage.

"On est capable de faire un plan état d'urgence après les attentats. Pour la COP21, on est capable de réunir 195 pays", a déclaré Pierre Gattaz, en demandant que le problème du chômage soit pris en compte "aussi sérieusement qu'on a traité les attentats terroristes, c'est-à-dire avec un état d'urgence économique pour la croissance et pour l'emploi."

Pack d'urgence

Dans son plan, le Medef propose 15 mesures afin, entre autres, de lever les réticences des employeurs à l'embauche, de favoriser l'emploi des jeunes et des seniors, de lutter contre le décrochage scolaire et de réhabiliter les filières d'apprentissage. Le Medef plaide également pour un allègement des charges et une simplification de l'environnement législatif et réglementaire car "chaque fois qu'on crée une nouvelle taxe ou une nouvelle règle, on crée du chômage", a estimé Pierre Gattaz. Il prône ainsi l'adoption d'un "pack" de premières mesures d'urgence dès le début 2016 avec "zéro charge nouvelle embauche et alternant, sécurisation du CDI, souplesse dans l'emploi, promotion et simplification de l'entrepreneuriat et, enfin, cohérence dans l'action publique pour éviter les contraintes, taxes ou sanctions supplémentaires", selon ce document.

Le Medef a décrit son plan d'urgence comme "une ébauche, un document de travail destiné à susciter le débat et à générer des contre-propositions" et à "alimenter des discussions et une réflexion nationale transpolitique sur le sujet". Il a déjà été communiqué au cabinet du Premier ministre et devrait être transmis dans la semaine à la plupart des membres du gouvernement, à l'ensemble des partenaires sociaux et des partis politiques, y compris d'extrême droite et d'extrême gauche. Le taux de chômage a grimpé à son plus haut niveau depuis 18 ans au troisième trimestre et la hausse du nombre de demandeurs d'emplois a été la plus forte en octobre depuis janvier 2013.

 
5 commentaires - Le Medef expose son plan d'urgence pour l'emploi
  • avatar
    avecesar -

    gattaz redonne nous le flouse que ta filer hollande

  • avatar
    vivarais -

    une vague de licenciements sans precedent souvent pour faute sans indemnité ont lieu depuis fin novembre
    ils n'ont pas attendu janvier afin de ne pas à avoir à verser les primes d'interessement
    on voit par là la connivence des financiers qui gerent les entreprises au travers du cercle mondial bilderberg et avec l'appui des hautes sphères politiques de l'UMPS dont la majorité sont membres de ce cercle d'exploitation financiere des peuples

    avatar
    boz12 -

    Il faut évoluer,l'UMP n'existe plus !

  • avatar
    papycool38 -

    Quel appétit !
    décidément, il n'en a jamais assez!
    Déjà 9 milliards de cadeaux pour rien si ce n'est engraisser des porcs et il en redemande, quel culot !
    Allègement de charges = + de dividendes, on connait le refrain.
    Quand va-t-on museler ces affameurs du peuple ?

  • avatar
    rolles -

    Diminution des "DIVIDENDES" de 50 % les 3 prochaines années, à consacrer aux investissements, recrutement et augmentations des rémunérations du personnel productif.........
    Merci au MEDEF et à M. Gattaz.......avec cette idée intelligente de leur part.

  • avatar
    dom21800 -

    En premier payer ce que les entreprises n'ont payer, taxes professionnelles.
    En deuxième, puisque vus n'avez rien fait, vous devez rembourser les 50 milliards d'euros, d'aides versée par le gouvernement Hollande.
    Et ensuite, on ira tous mieux ! ! ! !

    avatar
    boz12 -

    Car il n'y aura plus d'entreprise donc plus de travail ! Vive la retraite à ... 18 ans.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]