Le médiateur de Pôle Emploi a reçu davantage de plaintes en 2016

Le médiateur de Pôle Emploi a reçu davantage de plaintes en 2016©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 29 mars 2017 à 11h51

Le nombre de réclamations déposées auprès du médiateur de Pôle Emploi a progressé de 6% en 2016 par rapport à l'année précédente, pour s'établir à 609.841, "dont 602.334 émanaient de demandeurs d'emploi et 7.507 d'employeurs". "Tous ces chiffres sont à rapprocher des 10,8 millions de demandes d'allocations", précise le médiateur dans son rapport annuel.

Sur ce total, seulement 23% des réclamations obtiennent une satisfaction totale, "chiffre comparable à celui de 2015", alors que 30% des demandes sont réorientées. Dans 33% des cas, la décision initiale est maintenue.

Saisines pour "droit à l'indemnisation"

La plupart du temps, le médiateur est saisi pour des questions relatives au droit à l'indemnisation (26%), en repli par rapport à 2015, grâce à "la mise en oeuvre de l'avenant à la convention d'assurance chômage du 25 mars 2015", notent les auteurs du rapport. Les "trop-perçus" représentent par ailleurs 19% des saisines.

Le "calcul des droits" (11%) constitue également un motif important de réclamations, en hausse de trois points par rapport à 2015. Cela s'explique par "les effets plus durables des droits rechargeables, notamment la demande à bénéficier du droit d'option".

Le cas particulier des formations

Fait nouveau: les réclamations relatives à la formation bondissent (de 4% à 12%), en raison de l'interruption des parcours de formation. De nombreux demandeurs d'emploi se sont vu refuser une formation, au motif que le budget régional consacré aux aides individuelles à la formation (AIF) était déjà épuisé, explique le médiateur. En effet, les agences ont dû intégrer les objectifs fixés par le plan visant "500.000 formations pour la France entière" du gouvernement.

Les demandeurs d'emploi ont ainsi été informés par mail ou téléphone de la remise en cause de leur plan de formation, sans explication claire. Ce refus a "remis en cause la parole politique d'une part, et l'efficacité de Pôle emploi d'autre part", regrette le médiateur. "Le ressenti est aggravé par la posture de Pôle emploi, qui commence par s'engager dans la construction du projet, pour se désolidariser ensuite, même si un engagement écrit a été donné", ajoute-t-il, appelant à un meilleur pilotage.

 
0 commentaire - Le médiateur de Pôle Emploi a reçu davantage de plaintes en 2016
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]