Le ministère de l'Intérieur poursuit sa lutte contre le cyber-djihadisme

Le ministère de l'Intérieur poursuit sa lutte contre le cyber-djihadisme©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 26 janvier 2016 à 18h05

En 2015, le ministère de l'Intérieur a traité plus de 1.000 demandes de retrait et de déréférencement de sites internet djihadistes illicites, a annoncé Bernard Cazeneuve ce mardi, à l'occasion de la tenue du forum international de la cybersécurité qui avait lieu à Lille. Par ailleurs, 283 sites ont été bloqués.

Sur les 188.000 signalements reçus en 2015 par la plateforme 'internet-signalement' "exploitée par les services de police et les unités de gendarmerie, près de 32.000 concernaient des contenus de propagande ou d'apologie du terrorisme, dont une grande partie ont été reçus dans les jours qui ont suivi les attentats du mois de janvier", a ajouté le ministre.

108 millions d'euros sur trois ans

Bernard Cazeneuve a salué le travail des opérateurs internet, qui avaient fait part de leur opposition à certaines dispositions de la loi renseignement. "Nous avons adapté nos logiciels et nos circuits de validation pour tenir compte des besoins exprimés par les opérateurs. Avec eux, nous avons formé au bon usage de ces nouvelles procédures les formateurs numériques de la police et de la gendarmerie", a-t-il fait valoir. Le ministre a prévenu que la lutte contre la cybercriminalité allait se poursuivre. "Le plan de modernisation pour la sécurité vise à (adapter) les moyens des forces de sécurité, mais aussi à proposer de nouveaux services numériques à nos concitoyens. Il représente un budget très conséquent : 108 millions d'euros investis sur trois ans, de 2015 à 2017", a-t-il souligné.

 
0 commentaire - Le ministère de l'Intérieur poursuit sa lutte contre le cyber-djihadisme
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]