Le moral des Britanniques chute après le Brexit

Le moral des Britanniques chute après le Brexit©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 08 juillet 2016 à 10h08

Le vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne pèse sur le moral des Britanniques. La confiance des ménages britanniques a enregistré sa plus forte baisse depuis plus de cinq ans juste après la victoire des partisans du Brexit lors du référendum du 23 juin, selon une enquête mensuelle de l'institut GfK.

Réalisée dans les jours qui ont suivi le scrutin, elle montre une chute de l'indice de confiance du consommateur à -9 contre -1 en mai, le recul le plus marqué depuis janvier 2011. L'indice revient ainsi à son plus bas niveau depuis décembre 2013.

Croissance des salaires en recul

Par ailleurs, le cabinet d'experts-comptables BDO a fait état d'une baisse de 3,6% à données comparables des ventes au détail au Royaume-Uni le mois dernier, ce qui marquerait le pire mois de juin en la matière depuis plus de dix ans.

Une autre enquête, menée par la Recruitment and Employment Confederation (REC), montre que le nombre de recrutements définitifs confiés à des cabinets spécialisés a diminué pour la première fois depuis décembre 2012, période durant laquelle le pays flirtait avec la récession. Toujours selon la REC, la croissance des salaires fixes est tombée à son plus bas niveau depuis septembre 2013.

Incertitude

Selon GfK, les personnes favorables à un maintien du pays dans l'UE (48% des électeurs) sont bien plus pessimistes que les partisans du "Leave". L'enquête l'institut constitue le premier signe tangible de l'impact sur les ménages britanniques du résultat du référendum, qui ouvre une période d'incertitude politique et économique sans précédent depuis des décennies et a fait tomber la livre sterling à son plus bas niveau depuis 31 ans face au dollar.

Londres disposera de deux années pour mettre en place cette sortie, une fois enclenchée la procédure prévue par l'article 50 du traité de Lisbonne. Au lendemain du vote favorable au "Brexit", David Cameron, le Premier ministre britannique, avait annoncé sa démission d'ici le mois d'octobre, pour laisser une autre personnalité gérer cette sortie annoncée.

Nouveau Premier ministre en septembre

Deux femmes briguent sa succession : la ministre de l'Intérieur Theresa May et la ministre eurosceptique de l'Energie Andrea Leadsom. Les quelque 150.000 membres du Parti tory vont maintenant se prononcer dans toute la Grande-Bretagne pour choisir la future patronne des conservateurs qui deviendra la première femme chef du gouvernement depuis Margaret Thatcher, contrainte de quitter ses fonctions en 1990.

Le résultat de cette consultation nationale devrait être connu le 9 septembre, ce qui signifie que chefs d'entreprise et investisseurs vont devoir patienter pendant deux mois avant de savoir qui aura la responsabilité de négocier le divorce entre la Grande-Bretagne et l'Union européenne.

 
0 commentaire - Le moral des Britanniques chute après le Brexit
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]