Le patron d'Uber quitte (déjà) le comité de conseil économique de Trump

Le patron d'Uber quitte (déjà) le comité de conseil économique de Trump©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 03 février 2017 à 11h18

Il était sous le feu des critiques depuis plusieurs jours, notamment depuis la signature aux Etats-Unis du décret anti-immigration... Travis Kalanick, le patron d'UberTechnologie a quitté le comité de conseil économique du président américain Donald Trump. L'annonce a été faite par le service de VTC...

"Rejoindre ce groupe n'était pas censé signifier mon soutien au président ou à son programme mais malheureusement cela a été mal interprété", écrit Travis Kalanick, dans un mail envoyé aux salariés de l'entreprise...

Des familles séparées

"Le décret blesse de nombreuses personnes dans tous les États-Unis. Des familles sont séparées, des personnes coincées à l'étranger et la peur que les immigrés ne soient plus les bienvenus sur notre sol monte de plus en plus. L'accueil des réfugiés est une part importante du succès de notre pays et, pour être honnête, de celui d'Uber aussi", poursuit-il dans ce courriel.

De nombreux conducteurs Uber, certains d'origine étrangère, se sont opposés à la participation de Travis Kalanick au comité de conseil économique, qui réunira dès vendredi les dirigeants d'autres grands groupes.

Ils estiment que leur patron ne s'est pas franchement opposé au décret de Donald Trump, signé la semaine dernière, qui interdit l'accès du territoire américain aux ressortissants de sept pays musulmans (la Syrie, l'Iran, l'Irak, la Libye, la Somalie, le Soudan et le Yémen).

Appels au boycott

Ces salariés ont été rejoints sur les réseaux sociaux par des associations ou par de simples internautes invitant les utilisateurs à fermer leurs comptes Uber et à lui préférer le service Lyft.

La levée de boucliers contre le décret de Trump a été importante aux Etats-Unis dans les jours qui ont suivi la signature du décret. Des groupes comme Apple, Google, Netflix, Tesla, Microsoft, ou Lyft, ont affiché leur désaccord avec la mesure. Starbucks et Airbnb sont allés plus loin, en proposant d'aider les voyageurs refoulés à l'entrée des Etats-Unis...

 
0 commentaire - Le patron d'Uber quitte (déjà) le comité de conseil économique de Trump
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]