Le programme économique d'Alain Juppé

Le programme économique d'Alain Juppé©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 21 novembre 2016 à 10h58

Grand favori de la primaire de la droite et du centre, Alain Juppé est finalement arrivé loin derrière François Fillon (44,1%) au premier tour de la primaire, dimanche soir, avec 28,6% des voix. Le maire de Bordeaux devra donc jouer des coudes pour renverser la vapeur au deuxième tour, dimanche prochain. Voici un résumé de ses principales mesures économiques.

Entre 85 et 100 milliards d'euros d'économies

Les mesures économiques d'Alain Juppé doivent permettre d'économiser entre 85 et 100 milliards d'euros sur la période 2017-2022, dont 45 à 55 milliards sur la sphère sociale. Comme François Fillon, cela passerait notamment par une réforme des retraites - qui rapporterait 20 milliards d'euros - en repoussant l'âge de départ à 65 ans et en alignant le régime du public sur celui du privé.

Les collectivités locales seraient aussi mises à contribution (10 à 15 milliards), avec la restauration d'un délai de carence de deux jours dans la fonction publique et la maîtrise de la masse salariale. Enfin, 25 à 30 milliards d'euros seraient récupérés sur le périmètre de l'Etat et de ses opérateurs (suppression des contrats aidés, revue du périmètre d'intervention de l'Etat...).  En outre, il supprimerait 250.000 postes de fonctionnaires au total.

Fiscalité : de la stabilité pour les entreprises

Sur la question de la fiscalité des ménages, il souhaite, comme François Fillon, mettre fin à l'ISF, mais aussi relever le plafond du quotient familial  - abaissé par François Hollande - de 1.500 à 2.500 euros par demi-part pour toutes les familles. Pour encourager l'investissement dans l'innovation, il plaide pour le retour au prélèvement forfaitaire des revenus issus du capital (taux fixe de 20% pour les dividendes). Là encore, François Fillon y est également favorable.

Du côté des entreprises, il promet de la stabilité, en détaillant dès le début de son mandat, le calendrier des mesures. Pour les artisans et commerçants, il souhaite réduire à hauteur de 2 milliards d'euros, les cotisations sociales au régime social des indépendants (RSI). Enfin, et comme son adversaire, il préconise une baisse de l'impôt sur les sociétés à 24% pour les PME dans un premier temps pour converger à terme vers 22%, et à 30% pour les ETI et les grandes entreprises, contre 33,3% aujourd'hui.

Emploi : suppression des charges patronales au niveau du Smic

Sur le volet emploi, et comme François Fillon, Alain Juppé souhaite revaloriser les filières techniques et manuelles en développant l'apprentissage. Cela passerait notamment par une baisse des taxes pour les employeurs. Par ailleurs, et afin d'encourager les embauches, il préconise "la suppression de toutes les charges patronales au niveau du qui SMIC", ce permettrait de créer "rapidement" 200.000 emplois. Pour favoriser le retour à l'emploi, le maire de Bordeaux plaide également pour une dégressivité des allocations chômage et un plafonnement des aides.

 
0 commentaire - Le programme économique d'Alain Juppé
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]