Le taux de pauvreté recule en France mais progresse chez les "indépendants"

Le taux de pauvreté recule en France mais progresse chez les "indépendants"©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 22 septembre 2015 à 09h55

En 2013, 14% de la population française, soit 8,6 millions de personnes, vivaient en dessous du seuil de pauvreté, c'est-à-dire avec moins de 1.000 euros par mois, d'après une étude sur les revenus inter4">publiée mardi par l'Insee. Ce taux est en léger repli par rapport à 2012, où il se situait à 14,3%. A titre de comparaison, le revenu mensuel médian, stable, s'établissait à 1.667 euros au sein de l'Hexagone.

50% des plus démunis vivent avec moins de 802 euros par mois

Parmi les personnes les plus pauvres, la moitié à un niveau de vie inférieur à 802 euros par mois (soit 19,8% de moins que le seuil de pauvreté). Ce taux, qui correspond au calcul de "l'intensité de la pauvreté" est également en recul (21,1% un an plus tôt). Ce repli s'explique "en partie par la revalorisation de certaines prestations destinées aux plus modestes : RSA et allocation logement. Il fait suite à une hausse de 2,1 points entre 2008 et 2012", font valoir les auteurs de l'étude.

Les indépendants en difficulté

L'enquête de l'institut national de la statistique montre aussi un changement de structure des personnes les moins aisées. Fait marquant : le taux de pauvreté des indépendants progresse nettement, passant de 16,2% à 17,9%. "Leur situation se détériore plus globalement, avec notamment une baisse de leurs revenus d'activité et des dividendes qu'ils perçoivent", explique l'Insee. Malgré tout, les chômeurs restent les plus touchés par la pauvreté (37,3%). On notera cependant que ce taux est en recul (38,7% en 2012) et que leur niveau de vie médian augmente légèrement, passant de 13.730 euros annuels à 14.050 euros), grâce à une revalorisation des allocations.

Davantage de retraités pauvres

Notons enfin que, la proportion des retraités augmente légèrement (de 7,7% à 7,9%), alors que celle des actifs recule (de 11,1% à 10,5%). Il faut dire que la revalorisation de l'allocation de solidarité pour les personnes âgées (ASPA) a été de moindre ampleur que les années précédentes (+ 1,2% au 1er avril 2013 contre + 4,7% aux 1er avril 2011 et 2012).

 
43 commentaires - Le taux de pauvreté recule en France mais progresse chez les "indépendants"
  • avatar
    pavin2 -

    Cynique et méprisant.
    Il est fort regrettable que la crédibilité d'un organisme tel que l'insee soit sacrifié pour compenser la médiocrité de la classe politique!

  • avatar
    tania68 -

    seul les imbéciles le croiront ,avec des analystes menteurs a la solde d'un ps pourri

  • avatar
    MECONTENT -

    Facile de dire que la pauvreté recule en France alors que l'on ne mesure que les écarts de revenus.
    Il est évident qu'en appauvrissant les classes moyennes on resserre l'écart entre ces classes et les pauvres.
    Mais vraies questions:
    Est-ce qu'il y a moins de pauvres ? Non bien entendu !
    Est-ce que la moyenne des pauvres et des classes moyennes ont moins de revenus ? Oui bien entendu !
    Comme le dit l'adage "Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois " mais sont-ils heureux pour autant, Non bien sûr !!

  • avatar
    vaiarii -

    Du pipi de chat !!! Par contre l'accroissement de la richesse des riches chapeau !!!

  • avatar
    Sim76 -

    Qui sont les imbéciles qui osent annoncer de pareils mensonges ?les retraites n'ont pas bougées depuis 2 ans .

    avatar
    pamir -

    On ne parle pas de vous.... On parle de la pauvreté.
    Juste en passant, ce sont ceux qui travaillent qui paient les pensions de retraite et eux non plus n’ont pas eu d’augmentation et ils en ont encore pour quelques années à bosser (plus que vous).

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]