Le tour-opérateur TUI tente de calmer les craintes sur le tourisme en Europe

Le tour-opérateur TUI tente de calmer les craintes sur le tourisme en Europe©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 11 août 2016 à 12h24

Le patron du numéro un mondial du tourisme TUI s'est efforcé lundi, lors d'une conférence téléphonique, de balayer les craintes liées au terrorisme, à l'instabilité au Moyen-Orient, et au vote en faveur du "Brexit".

Même si deux millions de ses clients ont changé leurs habitudes de déplacement, Fritz Joussen, le patron de l'entreprise germano-britannique basée à Hanovre, estime être susceptible d'enregistrer une hausse de 1% de ses ventes sur l'été.

Prévisions confirmées

Ces prévisions contrastent avec celles, nettement plus sombres, de son concurrent britannique Thomas Cook le mois dernier, qui a abaissé ses prévisions de bénéfices, mettant en cause l'incertitude politique, mais aussi les attaques terroristes politiques en Turquie et en Egypte. Plusieurs compagnies aériennes européennes, dont British Airways ou Lufthansa, mais aussi easyJet et IAG, ont également réduit les projections de profits.

Certaines destinations telles que la Turquie, ont bien enregistré une chute des réservations, à cause des attentats récents, mais aussi des tensions politiques liées au coup d'Etat raté le 15 juillet. Mais la situation devrait s'améliorer pour le pays, prédit Fritz Joussen. Le numéro un mondial du tourisme, qui a confirmé jeudi ses prévisions de résultats annuels, parie sur le succès des destinations telles que l'Espagne, la Grèce ou certains pays lointains, pour compenser la désaffection des touristes pour les destinations jugées plus risquées.

Inquiétudes sur la livre

Les craintes relatives à une baisse de la demande pour la Grande-Bretagne, dans la foulée du référendum du 23 juin, ne se sont pas matérialisées, "en tous cas pas pour le moment", a indiqué le patron de TUI. Les ventes et les réservations sont même en progression de 6% pour la période estivale.

La baisse de la livre sterling face à l'euro et aux autres devises pourrait en revanche poser problème. "Si la livre reste faible, alors les prix vont augmenter," a prédit Fritz Joussen.

 
0 commentaire - Le tour-opérateur TUI tente de calmer les craintes sur le tourisme en Europe
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]