Législatives : les candidats mis en garde contre les risques de piratage

Législatives : les candidats mis en garde contre les risques de piratage©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 26 mai 2017 à 16h45

Face à la recrudescence des affaires de piratage, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) a mis en garde les candidats aux élections législatives contre les risques de l'hameçonnage.

Hameçonnage

La pratique consiste au "vol d'identités ou d'informations confidentielles (codes d'accès, coordonnées bancaires) par subterfuge : un système d'authentification est simulé par un utilisateur malveillant, qui essaie alors de convaincre des usagers de l'utiliser et de communiquer des informations confidentielles, comme s'il s'agissait d'un système légitime", rappelle l'Agence.

Elle a donc publié un guide à destination des candidats, rappelant les principes de base comme celui de ne jamais cliquer sur un lien dont l'origine n'est pas connue ou de ne jamais répondre à un mail dans lequel des données personnelles sont réclamées.

Piratage des campagnes présidentielles françaises et US

Le mouvement 'En Marche' a déjà été victime d'une action de piratage lors de la campagne présidentielle. Environ neuf gigabits de données avaient été diffusées par un utilisateur du nom d'Emleaks sur Pastebin, un site de partage de documents qui autorise l'anonymat des contributeurs. Des informations internes de nature diverse (mails, documents comptables, contrats...) avaient circulé sur les réseaux sociaux.

Aux Etats-Unis, le parti démocrate d'Hillary Clinton avait également été victime d'un piratage, visant, selon lui, à influencer le résultat de l'élection présidentielle du 8 novembre dernier, qui a donné Donald Trump vainqueur.

 
0 commentaire - Législatives : les candidats mis en garde contre les risques de piratage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]