Les acquisitions asiatiques d'entreprises technologiques européennes ont presque doublé en 2 ans

Les acquisitions asiatiques d'entreprises technologiques européennes ont presque doublé en 2 ans©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 13 juin 2017 à 13h40

GP Bullhound, banque de conseil européenne spécialisée dans les technologies, propose un panorama des investissements asiatiques dans la tech européenne. 
Les données compilées par GP Bullhound montrent que les acquisitions asiatiques d'entreprises technologiques européennes ont presque doublé entre 2014 et 2016, avec 49 transactions conclues en 2016.
 
Dans son dernier rapport de recherche publié sous le titre "Asian Horizons", GP Bullhound analyse la rapide croissance des liens entre les secteurs technologiques européen et asiatique et propose une étude complète des marchés asiatiques qui stimulent les investissements, ainsi que des régions et secteurs qui attirent le plus d'investissement et d'attention en Europe.

50 milliards de dollars d'investissements asiatiques en Europe

Avec les achats d'ARM et de Supercell par Softbank et Tencent, les investissements asiatiques dans le secteur technologique européen ont totalisé 50 milliards de dollars en 2016. C'est la première année que ce chiffre rivalise avec les investissements nord-américains (61 milliards de dollars), ce qui représente une augmentation importante par rapport aux 8 milliards de dollars investis par l'Asie en 2015.
 
Le rapport montre que les entreprises basées au Royaume-Uni sont les principales cibles des fusions et acquisitions entre l'Asie et l'Europe, avec 30 transactions de 2014 à ce jour, totalisant une valeur déclarée de 37,4 milliards de dollars. Les pays nordiques arrivent en deuxième position, avec 20 transactions durant cette période et une valeur totale déclarée de 13,5 milliards de dollars.
 
La Chine et le Japon dominent le paysage des acheteurs asiatiques et représentent 97 pour cent des transactions par leur valeur déclarée depuis 2014. La Chine se positionne en tête, étant l'acheteur asiatique le plus actif depuis le début de 2016, puisqu'elle représente 19 (48 pour cent) transactions de fusions et acquisitions entre l'Asie et l'Europe durant cette période, pour une valeur totale déclarée de 19,2 milliards de dollars.

GP Bullhond signe 6 transactions en Asie

GP Bullhound a déjà fait ses preuves en Asie en concluant récemment 6 transactions avec des contreparties asiatiques... Il s'agit notamment de la vente de Rightware, la société finlandaise de logiciels automobiles, à la Pékinoise Thundersoft, pour 64 millions d'euros ; de la vente de la société britannique de jeux informatiques Splash Damage à Leyou Technologies, société basée à Hong Kong, dans le cadre d'une transaction évaluée à 160 millions de dollars ; de la vente de L'Agence numérique Bio Agency, basée à Londres, à Tech Mahindra ; de la vente de l'agence numérique danoise Designit à Wipro pour 85 millions d'euros ; et de la vente de la société danoise d'audio sans fil Libratone à un consortium d'investisseurs basé en Chine.
 
"À la lumière des nombreuses transactions réussies qui ont été récemment conclues avec des acheteurs asiatiques et de l'intérêt croissant des investisseurs asiatiques pour le secteur technologique européen, nous avons décidé de franchir le pas et d'ouvrir ce bureau à Hong Kong. Grâce à ce nouvel emplacement, et en complément de notre bureau de San Francisco, nous offrons un accès mondial à nos clients européens pour les aider à construire et à développer les entreprises technologiques, qui sont valorisées à ce jour à presque 1 milliard de dollars", explique Hugh Campbell, Managing Partner chez GP Bullhound.
 
Le bureau de GP Bullhound à Hong Kong sera dirigé par Per Lindtorp, Directeur. Il élargira la portée mondiale de GP Bullhound, venant allonger la liste des bureaux déjà en place à Londres, San Francisco, Stockholm, Berlin, Manchester et Paris. L'équipe complète est maintenant composée de plus de 80 personnes réparties à travers le monde...

 
0 commentaire - Les acquisitions asiatiques d'entreprises technologiques européennes ont presque doublé en 2 ans
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]