Les activités non déclarées, "tolérables" pour 44% des Français

Les activités non déclarées, "tolérables" pour 44% des Français©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 02 décembre 2015 à 19h11

Les activités non déclarées n'ont globalement pas bonne presse dans l'opinion publique, même si de nombreux Français les comprennent, entre problèmes d'emploi ou de pouvoir d'achat. Selon un sondage Viavoice publié mercredi, plus d'un quart des personnes interrogées considèrent les activités telles que les transactions non déclarées sur internet, la contrebande ou le travail au noir "normales" a priori (28%) et 44% avancent que, même si elles sont illégales, "on peut les tolérer".

Concernant le travail au noir, 72% des sondés le jugent "dangereux", et 67% "nuisible". Mais il sont aussi 64% à le juger "inévitable" et 40% parfois "nécessaire". Enfin, 76% d'entre eux pensent que les personnes qui font travailler d'autres personnes au noir le font surtout "par nécessité, parce que c'est moins cher et qu'elles ne pourraient pas faire autrement".

Une menace pour l'économie

A l'inverse, 21% des Français pensent que "quoi qu'il arrive", "il n'y a pas de raison suffisante pour avoir des activités non-déclarées", alors que 38% croient qu'"il est compréhensible d'avoir des activités non déclarées pour avoir un petit complément de rémunération" et 35% qu'"il est parfois nécessaire d'avoir des activités non-déclarées, sinon on ne s'en sort pas".

Viavoice note cependant que ces activités illégales, qui se développeraient de plus en plus selon les personnes interrogées, constitue également un problème pour l'économie du pays. Ainsi, ils sont plus de sept sur dix (74%) à évoquer un manque à gagner pour le budget de l'Etat et de la Sécurité sociale, et donc indirectement les services publics. Par ailleurs, 71% pensent que ces activités "menacent les emplois déclarés et les circuits légaux de vente".

 
2 commentaires - Les activités non déclarées, "tolérables" pour 44% des Français
  • avatar
    lianeliane -

    comparé aux délocalisations et évasions fiscales les activités non déclarées ne pèsent pas lourd ,mais il faut toujours culpabiliser les plus petits faute de pouvoir agir sur les plus gros !

  • avatar
    bardetadkoz -

    principe de coherence avec soi: aujourdhui je triche avec les cotisations (maladie retraite etc )demain je ne suis pas content (mauvais remboursement de la securite sociale, retraite faible etc )

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]