Les députés rejettent une mesure de lutte contre les déserts médicaux

Les députés rejettent une mesure de lutte contre les déserts médicaux

médecin généraliste consultation

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 28 octobre 2016 à 11h42

Pour lutter contre les déserts médicaux, un amendement au projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2017 prévoyait de limiter l'installation de médecins où l'offre de soins est déjà importante. Il a cependant été rejeté par les députés.

Une mesure critiquée par les médecins

L'amendement disposait que, "dans des zones définies par les agences régionales de santé en concertation avec les syndicats médicaux dans lesquelles existent un fort excédent en matière d'offre de soins, un nouveau médecin libéral ne peut s'installer en étant conventionné à l'assurance maladie que lorsqu'un médecin libéral de la même zone cesse son activité". Ce dispositif existe déjà pour d'autres professionnels de la santé, tels que les pharmaciens ou orthophonistes.

La mesure avait été vivement contestée par la Confédération des syndicats médicaux français. "Quand comprendra-t-on que la liberté d'installation est un pilier de l'exercice libéral et qu'on ne peut pas demander aux médecins qui ont un statut libéral de pallier au désengagement de l'Etat des services publics ?", avait-il déploré le 19 octobre dernier. Le syndicat prône au contraire des mesures "incitatives" pour l'installation des médecins en zones peu denses.

Encourager l'installation

Du côté des mesures incitatives, certains dispositifs existent déjà comme les contrats d'engagement de service public qui consistent à verser une bourse de  1.200 euros brut par mois aux étudiants volontaires qui décident de s'installer dans une région qui manque de médecins. Depuis 2013, l'Etat assure également une garantie de revenus et une protection sociale améliorée, en sécurisant les deux premières années d'installation dans les "déserts médicaux" qui se trouvent aussi bien en zones rurales, que dans certains centre-villes...

 
3 commentaires - Les députés rejettent une mesure de lutte contre les déserts médicaux
  • avatar
    pierrot54 -

    Messieurs les syndicats de médecins .
    Vous revendiquez votre liberté! ,certes, mais un peu de sens civique : vous bénéficiez du système de la sécurité sociale qui est un bien commun !!! Ce système n'est plus équilibré , ne participer pas égoistement à sa casse ! Arretez de profiter du système !
    Votre lobbying est indécent !

  • avatar
    PJS -

    Tous des pourris et en plus les Sans Dents leurs payent leurs chères études.

  • avatar
    desespero -

    c'est sur a Cannes ou Nice ? C'est mieux que "Trifouillis les oies "mais c'est plus calme par contre !! sérieusement une incitation a l'installation est nécessaire sinon dans 5 ans les déserts seront plus grand !!! déjà pour trouver un généraliste , bonjour le parcours !!! et les délais d'attente !!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]