Les difficultés de Tati ne sont pas liées à la loi Macron, selon Christophe Castaner

Les difficultés de Tati ne sont pas liées à la loi Macron, selon Christophe Castaner©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 31 mai 2017 à 14h47

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a dénoncé mercredi la stratégie de l'avocat des salariés du groupe détenant Tati, Thomas Hollande. Le fils de l'ancien chef de l'Etat a fait beaucoup parler de lui ces derniers jours, en imputant la fragilité du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) du groupe menacé de liquidation à la loi Macron 2015.

"Aujourd'hui, il n'est pas nécessaire de politiser ce contentieux", a estimé Christophe Castaner, au cours d'une conférence de presse à la sortie du conseil des ministres. "Il y a derrière des femmes et des hommes. Je pense qu'il faut plutôt, pour l'avocat, qui les défend, s'intéresser à la défense des salariés."

Pas lié à la loi

Thomas Hollande est l'avocat du comité d'entreprise d'une enseigne appartenant au groupe Agora Distribution, qui détient aussi Tati. Le groupe, qui emploie 1.754 salariés, fait l'objet d'un redressement judiciaire depuis mai. Dans les offres de reprise qui sont sur la table, près de 400 employés ne seraient pas réembauchés. Le tribunal de commerce de Bobigny examinera ces offres le 19 juin prochain.

Thomas Hollande reproche à la loi Macron, votée en août 2015, d'avoir supprimé l'obligation pour les groupes de financer les PSE de leur filiale en liquidation. Mais pour Christophe Castaner, "le plan social est lié a une fragilité économique, jamais à une loi", a-t-il déclaré, précisant que cette fragilité "est liée au fait qu'il y a (...) moins de clients et un déséquilibre entre l'offre de production et l'offre de commercialisation." "Je pense que c'est le principal problème de Tati."

Tati a fait l'objet de plusieurs offres de reprise, notamment du groupe Gifi et d'un consortium regroupant Centrakor, Stokomani, Maxi Bazar et Foir'Fouille.

 
0 commentaire - Les difficultés de Tati ne sont pas liées à la loi Macron, selon Christophe Castaner
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]