Les enfants de cadres en meilleure santé que les enfants d'ouvriers

Les enfants de cadres en meilleure santé que les enfants d'ouvriers©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 09 février 2017 à 09h50

Si l'état de santé des élèves de CM2 s'est amélioré, d'importants écarts sont relevés en fonction de leur origine sociale, montrent les résultats d'une étude de la Drees, service rattaché au ministère du Travail, publiée cette semaine.

Disparités selon l'origine sociale

Plusieurs indicateurs ont été passés au crible. Concernant l'obésité et la surcharge pondérale, la situation est globalement stable, autour de 18% entre 2008 et 2015. En revanche, la Drees constate une nette amélioration de la santé bucco-dentaire. "Ainsi, en 2015, 68% des élèves de CM2 ont des dents indemnes de caries, soit une augmentation de 8 points par rapport à 2008", peut-on lire dans la note. De même, la couverture vaccinale contre la rougeole a progressé.

Pour autant, tous les élèves ne sont pas logés à la même enseigne. En effet, les proportions d'enfants en surcharge pondérale ou obèses sont plus élevées pour les enfants d'ouvriers (respectivement 22% et 6%) que pour les enfants de cadres (respectivement 13% et 1%). Les enfants d'ouvriers sont également davantage sujets aux caries non soignées (un enfant sur cinq, contre moins de un sur dix chez les cadres).

De bonnes pratiques

En outre, la Drees note que les élèves dont les parents sont cadres ont adopté un mode de vie qui préserve davantage leur santé. Ils sont en effet plus nombreux à  consommer tous les jours des légumes (42% des enfants de cadres contre 27% des enfants d'ouvriers). Ils sont, à l'inverse, moins nombreux à boire tous les jours des boissons sucrées (15% contre 26%). L'étude note également que la pratique du sport est plus répandue dans les familles de cadres, pour un temps passé devant la télévision moins important.

 
6 commentaires - Les enfants de cadres en meilleure santé que les enfants d'ouvriers
  • avatar
    corsofleury -

    La politique conduisant à la désindustrialisation devrait améliorer le niveau moyen de la santé en France.

  • avatar
    garance1 -

    Va-t-on reprocher aux cadres de bien élever leurs enfants comme on reproche aux professeurs de s'occuper des études des leurs?

  • avatar
    Sauvageon -

    Hé ben en voilà donc une sacré découverte :

    Quand on est enfants de "riche" (avec guillemets) on est en meilleure santé que si on est enfant de "pauvre" (avec guillemets) !

    Cette "découverte" (toujours avec guillemets) s'apparente à celle de l'eau chaude.

  • avatar
    AhQueCoucou -

    Les enfants de Fillon sont en meilleure santé que les enfants des smicards qui profitent d'aides sociales.
    Notons aussi que les parents de ces deux catégories d'enfants n'ont pas la même espérance de vie. Environ dix ans de différence.

  • avatar
    Realiste83 -

    Donc les journaleux qui sont au dessus du cadre moyen, aussi combien gagnent ils ??de 10 000€ à 30 000€ par mois les journaleux, ou même plus pour certains, pour cracher leur haine et avec un abattement fiscal non justifié pour certains de 30% et je suis sûre qu'ils ne payent pas leurs frais certainement non déclarés en avantage en nature et qu'ils ne doivent pas hésiter à se faire rembourser...Si des contrôleurs fiscaux regardent les commentaires , à quand des petites vérifications des déclarations d'impôts des journaleux radio et animateurs télé ????

    avatar
    AhQueCoucou -

    De quels journaleux parlez-vous ? De ceux de droite ou de ceux de gauche Car bien sûr il y en a qui sont bons et d'autres qui sont mauvais ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]