Les jeunes, futurs clients de la montagne, ciblés par le marketing

Les jeunes, futurs clients de la montagne, ciblés par le marketing

La campagne "Génération Montagne" essaie d'attirer les jeunes avec des activités telles que le snowboard ou la randonnée

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 19 avril 2017 à 11h07

Tourisme: les territoires de montagne s'inquiètent de la désaffection des jeunes et lancent une opération-séduction envers les 8-25 ans

Les territoires de montagne s'inquiètent de la désaffection des jeunes et ont lancé une opération-séduction envers les 8-25 ans dans l'espoir de les retrouver clients dans quelques années.

Baptisée "Génération Montagne" et prévue pour trois ans, cette offensive de charme se traduit par l'organisation d'activités (snowboard, randonnées, visites à la ferme, bivouacs, courses de luge, "after ski" dansants, observation de la faune, des étoiles...) dans plus de 70 stations et villages des Alpes, du Jura et d'Auvergne, jusqu'à la fin des vacances de Pâques. 

L'opération fédère plus de 40 acteurs de la montagne et du tourisme autour de l'objectif de "reconquérir les jeunes" et "redynamiser les séjours collectifs" qui sont un gage d'activité économique plus étalée dans les saisons, selon Lionel Flasseur, directeur général du Comité régional du tourisme (CRT) Auvergne-Rhône-Alpes. 

"La part des 10-19 ans en montagne représentait au global 20% de la clientèle en 1995. En 2015, elle a chuté à 14%. Il y a un enjeu de renouvellement générationnel de la clientèle, aussi bien en hiver qu'en été", explique à l'AFP M. Flasseur.

Si "13% environ des Français pratiquent le ski, la stabilité de ce chiffre sur les dix dernières années masque un glissement, avec un prolongement de l'activité chez les seniors et un recul chez les jeunes", abonde Laurent Reynaud, délégué général de Domaines skiables de France.

"Notre défi est d'imaginer les offres, les nouveaux matériels, la communication et les méthodes d'apprentissage pour convertir des enfants et des jeunes adultes chez qui le ski n'est pas un élément de la culture familiale", ajoute M. Reynaud.

Pour M. Flasseur, c'est un "enjeu de long terme: un saut générationnel dans le ski, c'est tout une économie qui peut être mise à mal". 

Le ski alpin a rapporté à lui seul plus d'un milliard d'euros de recettes lors de la saison 2015-2016 dans la région.

Le CRT a investi 150.000 euros pour la campagne de communication autour de cette opération et incité les acteurs "à faire des promotions" mais sans que ce soit "la grande braderie".

 
0 commentaire - Les jeunes, futurs clients de la montagne, ciblés par le marketing
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]