Les plans de recrutement en baisse en Grande-Bretagne

Les plans de recrutement en baisse en Grande-Bretagne

Grande-Bretagne, Londres

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 16 août 2016 à 15h45

Le vote en faveur d'une sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne pourrait avoir des conséquences sur l'emploi dans le pays. La part des employeurs qui prévoient d'augmenter leurs effectifs dans les trois prochains mois est passée de 40% avant le référendum à 36% après, selon le CIPD, une association qui représente des professionnels des ressources humaines ainsi que le groupe d'intérim Adecco Group UK & Ireland.

Départ des salariés étrangers ?

Un employeur sur cinq compte réduire son investissement dans la formation en raison du Brexit et de la chute de la livre, augmentant les coûts des importations. Sept pour cent seulement prévoient d'augmenter ces investissements. Les salariés étrangers vont-ils quitter le pays ? S'ils estiment qu'il est trop tôt pour le dire, 20% des employeurs interrogés dans le cadre de cette étude répondent que certains de leurs effectifs non-britanniques envisagent un départ dans les mois à venir.

Poids du Brexit sur l'économie

La Banque d'Angleterre (BoE) a abaissé au début du mois son taux directeur pour la première fois depuis 2009 et relancé son programme de rachat d'obligations pour faire face aux effets sur l'économie du vote, alors que certains économistes estiment que le choix du Brexit a déjà entraîné le pays dans une légère récession.

 
0 commentaire - Les plans de recrutement en baisse en Grande-Bretagne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]