Les revenus de l'Etat islamique en chute libre

Les revenus de l'Etat islamique en chute libre©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 03 juillet 2017 à 10h10

Les ressources financières de l'Etat Islamique continuent de se tarir. D'après l'institut IHS Markit, depuis que le chef de l'organisation Etat islamique, Abou Bakr al Baghdadi s'est proclamé califat en Irak et en Syrie il y a trois ans, l'EI aurait perdu plus de 80% de son chiffre d'affaires et 60% de son territoire.

Chute des revenus

Le revenu mensuel moyen de l'État islamique serait ainsi passé de 81 millions de dollars au deuxième trimestre 2015 à "seulement" 16 millions de dollars au deuxième trimestre 2017. Toutes les ressources financières seraient affectées, à commencer par celles provenant de la production, de la contrebande de pétrole et d'autres activités illicites. L'EI doit aussi faire face à la confiscation de certains de ses biens et à une perte des revenus issus de la fiscalité.

Repli territorial

La perte de revenus de l'Etat islamique est intrinsèquement liée à son recul territorial, a expliqué Ludovico Carlino, analyste senior de la zone Moyen-Orient, chez IHS Markit. "Perdre le contrôle de la ville irakienne fortement peuplée de Mossoul et des régions riches en pétrole dans les provinces syriennes de Raqqa et Homs a eu un impact particulièrement important sur la capacité du groupe à générer des revenus", a-t-il expliqué. Par ailleurs, l'alourdissement de la fiscalité pour compenser les pertes financières, semble avoir atteint ses limites.

Face à ce repli territorial, l'EI intensifie ses campagnes d'attentats terroristes à l'étranger, souligne le cabinet. Ces dernières semaines, la Grande-Bretagne a fait face à plusieurs attaques, à Manchester mais également à Londres.

 
50 commentaires - Les revenus de l'Etat islamique en chute libre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]