Loi Travail : la mobilisation s'essouffle, nouveau rendez-vous le 5 juillet

Loi Travail : la mobilisation s'essouffle, nouveau rendez-vous le 5 juillet©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 28 juin 2016 à 17h04

La CGT a déjà fixé un nouveau rendez-vous aux opposants à la loi Travail. Philippe Martinez, le secrétaire général du syndicat, a annoncé mardi, avant même le départ du défilé parisien, qu'une douzième journée de manifestation était programmée pour le 5 juillet. La date n'a pas été choisie au hasard, puisqu'elle correspond au retour du projet de loi à l'Assemblée nationale.

Le Sénat, où la droite est majoritaire, vote solennellement mardi sur un texte réécrit dans un sens beaucoup plus libéral que celui sur lequel le gouvernement a engagé sa responsabilité en première lecture à l'Assemblée nationale. Mais le gouvernement a déjà averti qu'il rétablirait pour l'essentiel cette version pour sa deuxième lecture par les députés, en juillet.

Pas de nouvelles négociations

Le Premier ministre Manuel Valls et la ministre du Travail Myriam El Khomri recevront la CGT, la CFDT, Force ouvrière (FO) et la CFTC mercredi, la CFE-CGC et les organisations patronales jeudi. Il s'agit selon Matignon, de faire "un point sur l'état du texte tel qu'il sort du Sénat avant qu'il retourne en commission à l'Assemblée, jeudi et vendredi", indique l'agence de presse Reuters. "Ce qui est très clair, c'est que ce n'est pas l'ouverture d'une série de négociations", explique Matignon.

Le défilé parisien de mardi a quitté à 14 heures la place de la Bastille pour rejoindre la place d'Italie. Le cortège, placé une nouvelle dois sous étroite surveillance policière, a rassemblé "plus de 55.000 personnes", selon la CGT et Force ouvrière, tandis que la préfecture de police en dénombrait entre 14.000 et 15.000. C'est donc moins que lors du précédent mouvement : la manifestation de jeudi dernier dans la capitale avait rassemblé entre 19.000 et 20.000 personnes, selon la police, et 60.000 d'après les organisateurs.

Trente personnes ont été interpellées lors des filtrages opérés en amont et au cours de la manifestation, de la Bastille à la place d'Italie, a indiqué la préfecture de police. Un seul incident, très bref, a eu lieu lors du défilé.

En région, la mobilisation a aussi donné des signes d'essoufflement, au point que les manifestants de Toulouse ont renoncé à se compter. A Marseille, les manifestants étaient 38.000 selon la CGT, et 3.000 d'après la police, une affluence légèrement en baisse par rapport à jeudi dernier. De 1.650 personnes, selon la préfecture à 7.000, selon les syndicats, ont défilé à Bordeaux.

 
2 commentaires - Loi Travail : la mobilisation s'essouffle, nouveau rendez-vous le 5 juillet
  • avatar
    legascon -

    Mais cela fait depuis Mars que le mouvement s’essouffle ! Pourtant il vit puisqu'il gène encore tant! Vous pouvez toujours raconter ce que vous voulez, mais vous n’empêcherez pas le mouvement de grandir encore d'autant plus que des patrons commencent par avance à introduire des dispositions de la loi travail....

  • avatar
    nima1234 -

    de nouvelles luttes se font jour.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]