Loi travail : les syndicalistes plus présents que les politiques dans les JT

Loi travail : les syndicalistes plus présents que les politiques dans les JT©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 21 septembre 2016 à 17h45

Le débat sur la loi travail a monopolisé l'attention des médias en ce début d'année 2016. L'institut national de l'audiovisuel (Ina) a analysé les prises de parole sur la période janvier-juin, dans les Journaux Télévisés des six chaînes historiques.

Forte présence des syndicalistes

Bilan : 40% des interventions proviennent de syndicalistes. Philippe Martinez, le leader de la CGT, a été le plus présent (21%), devant celui de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, (14%) et William Martinet de l'UNEF (8%).

Viennent ensuite les personnalités politiques (36%). La ministre de la Travail, Myriam El Khomri, qui a porté le projet n'est d'ailleurs pas celle qui a été le plus interrogée. Elle arrive en deuxième position (8%) derrière le Premier ministre, Manuel Valls, (19%), mais devant le président, François Hollande, et le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve (6%).

Feuilleton entamé en février

Le projet de loi travail a été présenté en Conseil des ministres au mois de mars. Face à la fronde des syndicats, une deuxième version signée par une partie des organisations avait été proposée sans apporter satisfaction à la CGT, FO, les représentants de la jeunesse d'une part et le patronat d'autre part. Depuis six mois, les opposants au projet ont multiplié les manifestations et grèves, sans obtenir gain de cause. La loi a finalement été adoptée au Parlement, via le recours à l'article 49-3 puis validé - en grande partie - par le Conseil constitutionnel.

Depuis, la loi a été promulguée. Espérant pouvoir une nouvelle fois faire reculer le gouvernement avant la publication des décrets d'application - attendue en octobre - les syndicats se sont encore mobilisés la semaine dernière.  Désormais, les organisations comptent utiliser tous les recours juridiques possibles pour s'opposer à cette loi...

 
1 commentaire - Loi travail : les syndicalistes plus présents que les politiques dans les JT
  • avatar
    volaye -

    Normal les syndicats sont en pleine bataille pour les subvention publiques.
    Notons les taux élevés de subventions à la CFTC (73 %), Force Ouvrière (63 %), la CFE-CGC (58 %) la CGT (54 %), Solidaires, l’UNSA (tous deux 47 %) et l’UPA (43 %)
    "Au plus fort de la crise, les confédérations syndicales affichent une insolente santé financière. Toutes les centrales sont propriétaires de vastes locaux parisiens. F..., à la tête de la CFDT, avoue avoir du mal à cacher ses économies de plus de 350 millions d'euros, dont 34,7 millions de « trésorerie disponible ». Celle de la CGT est de 42 millions d'euros. Les fruits d'une «gestion de père de famille» ont expliqué, sans rire, plusieurs responsables syndicaux... Ils touchent 4 milliards par an de la collectivité pour 8 % de syndiqués. Subventions à gogo, permanents par milliers, gabegie... Un rapport parlementaire lève le voile. Décapant ! : voir rapport parlementaire Perruchot
    Les Echos : 21/09/2010 : Comité d'entreprise d'EDF : l'interminable dérive
    savez vous que la CGT possède 13 châteaux, "Une fête à 447 000 € dans le château de la CGT les dérives au comité d'entreprise font l'objet d'une enquête depuis le 5 septembre à Paris.
    L'affaire Le Paon à mis en lumière ces dérives.
    "Le POINT 21/10/14 : La CGT lourdement condamnée :
    « CE EDF: Au total, 12 condamnations pour des faits clairement identifiés et prouvés de détournements et de malversations sur une longue période, de 1994 à 2002"

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]