Loi travail : une mobilisation en baisse pour la CGT

Loi travail : une mobilisation en baisse pour la CGT©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 21 septembre 2017 à 20h37

C'est presque deux fois moins de manifestants que le 12 septembre, pour la première journée d'action... La mobilisation contre la réforme du Code du travail n'a fait descendre que 132.000 personnes dans la rue jeudi. Le ministère de l'Intérieur avait il y a dix jours avoir dénombré 223.000 manifestants sur l'ensemble du territoire, la CGT 500.000.

Face à ces mauvais chiffres, la CGT affirme qu'il ne s'agit que d'une étape dans la contestation. Elle parle de "200 rassemblements", de "milliers d'arrêts de travail" et de "plusieurs centaines de milliers de manifestants", sans plus de précision.

"Le mécontentement est là"

"Globalement, les chiffres des manifestants sont peut-être un peu inférieurs à la fois précédente", a concédé le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez sur franceinfo. "Je crois que le mécontentement, il est là, la mobilisation, elle est là. Et donc, il n'y a aucune raison de s'arrêter, bien au contraire."

A Paris, la police a recensé 16.000 personnes, soit 8.000 de moins que lors de la dernière manifestation. La CGT a compté 55.000 participants, contre 60.000 il y a dix jours. A Marseille, la manifestation a 50.000 personnes jeudi, selon la CGT contre 60.000 lors de la précédente manifestation. La préfecture des Bouches-du-Rhône en avait dénombré 4.500 contre 7.500 le 12 septembre.

Cette fois encore, les instances dirigeantes de FO, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC n'avaient pas appelé à rejoindre le mouvement et la CGT les a appelés à l'unité. Une cinquantaine d'unions départementales et huit fédérations de Force ouvrière se sont toute de même jointes aux cortèges selon la CGT, ainsi qu'une dizaine de fédérations de la CFE-CGC. Des divisions de la CFDT Métallurgie étaient également présentes dans le défilé parisien.

Mélenchon entre dans l'arène

Les regards se tournent désormais vers La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, qui a choisi d'organiser sa propre manifestation samedi à Paris, contre "le coup d'Etat social" d'Emmanuel Macron. Il s'agit d'un pari de taille pour ce dernier. A propos de la manifestation de ce jeudi, il a estimé qu'on n'en était qu'au "début" de la mobilisation.

La mobilisations se poursuivra ensuite avec les retraités,qui ont appelé à une manifestation contre la hausse de la CSG le 28 septembre, et les fonctionnaires contre le gel de leur rémunération, le 10 octobre. A partir du 25 septembre, ce sont les routiers qui prévoient des blocages, notamment dans des dépôts de carburant.

 
7 commentaires - Loi travail : une mobilisation en baisse pour la CGT
  • avatar
    incomprensible -

    Une fois de plus, les chiffres Police et Préfecture sont erronés.

  • avatar
    gironde -

    La CGT a perdu, mobilisation insignifiante et compréhensible, le pays vient tout juste d’élire ses représentants, les français ont bien compris que ce que l’on a vécu durant 25 ans c’est fini, bilan 2017 : 2400 milliards de dettes, 10% de chômeurs, il faut réformer, refonder ce pays comme le dit le Président. Les français veulent laisser travailler ce gouvernement en place depuis moins de 4 mois, manifester est stupide et E Macron a convaincu les français que les réformes sont nécessaires.
    La CGT, la France insoumise n’existent que sur le malheur des français, des plus pauvres, la réussite est leur ennemie. Bien sûr qu’il faut laisser Président et Gouvernement appliquer leur programme, on jugera certes mais dans 2 ou 3 ans et ils ont 5 ans. Sérieux, compétents cet exécutif va réussir, les combats d’arrière garde de Martinez et Mélenchon et ses 45 ans de politique sont dérisoires, dépassé, ils ne représentent le passé, le déclin. Allez En Marche pour notre avenir, notre jeunesse !!

    avatar
    prince1789 -

    Vous avez bien appris votre catéchisme macroniste, votre idole ne durera pas 5 ans car le plus dur reste à venir.

    avatar
    titi26 -

    Vous devez faire parti de la caste pour qui le libéralisme permet de "s'éclater" dans le boulot ! Tant mieux pour vous...Macron est l'incarnation parfaite de ce système.
    Ce n'est hélas pas le cas de tous dans ce monde et à niveler par le bas et mettre en concurrence les travailleurs du pays et du monde entre eux, on obtiendra que de la misère en plus juste atténuée par l'assistanat, pour éviter la révolte !!!

  • avatar
    Anonymus1 -

    Normal ce flop. Tout ce genre de grèves, manifestations, n'a plus lieu d'être, en l'état, à notre époque. Ces gens là se font un film et ne font rien avancer, bien au contraire. Ce sont eux, les réacs. En revanche, cela leur donne une belle situation personnelle. C'est surtout ce qui les intéresse, quoiqu'ils en disent.

  • avatar
    gabe1er -

    En voulant jouer seul les gros bras, on se casse la figure. Il serait temps que la CGT se rappelle qu'elle est là pour défendre les salariés et non pour battre le record de France du nombre de manifestations inutiles car mal préparées

  • avatar
    ch9377 -

    Un flop retentissant , manifestation en baisse et de plus en plus clairsemée qui irait perdre son temps avec ce syndicat archaïque et Martinez ? un beau flot car les français et j'en suis ont bien compris que les réformes sont indispensables, personne hors les personnels super protégés type sncf ne suit plus ces boniments d'un autre siècle !

    avatar
    Anonymus1 -

    C'est exact. Je vous rejoins totalement.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]