Loi travail : vers une reprise du dialogue entre l'exécutif et les syndicats ?

Loi travail : vers une reprise du dialogue entre l'exécutif et les syndicats ?©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 30 mai 2016 à 11h10

La tension monte, entre les syndicats toujours opposés à l'actuel projet de loi travail et le gouvernement. Dans plusieurs secteurs d'activité, des préavis de grève reconductibles ont été déposés. L'exécutif assure pourtant que le mouvement est en train de s'essouffler. "Depuis plusieurs semaines il y a eu des annonces tonitruantes, de conflits qui ne sont pas tous liés à la loi travail", a fait valoir ce matin sur 'France Info', le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen. "Le gouvernement est dans une posture de dialogue avec les organisations syndicales", a-t-il par ailleurs assuré.

Reprise du dialogue ?

Le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly assure au contraire que "la rigidité n'est pas du côté syndical". "Il y a une manière facile de débloquer la situation : discuter", a-t-il martelé ce lundi matin à l'antenne de Radio Classique. Pour le leader de FO, "peu importe le contenu du projet de loi", on est désormais "dans une logique purement politicienne". Samedi, le Premier ministre, Manuel Valls a toutefois tenté de reprendre le dialogue en appelant les syndicats à tour de rôle. "C'est la preuve que rien n'est absolument terminé, ils continuent à discuter", a fait valoir le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll sur France 3.

L'article 2, objet de tensions

Plusieurs parlementaires ont en effet appelé le gouvernement à reprendre le dialogue. "Je pense que dans le moment présent, il faut de la fermeté, mais pas de fermeture (...) Après, quand le moment sera venu, au moment du débat parlementaire (...) il faudra éclairer sans dénaturer", a ainsi souligné le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, dimanche dans "Le Grand Jury" RTL-Le Figaro-LCI. Chaque partie semble pourtant camper sur ses positions. Les syndicats contestataires s'opposent en particulier à l'article 2 du projet qui prévoit une inversion des normes. Un point sur lequel le Premier ministre, Manuel Valls ne semble pas prêt à faire de concessions. "Il n'y aura pas de retrait du texte, pas de retrait de l'article 2 qui vise à décentraliser le dialogue social parce que c'est le coeur de ce texte de loi", a-t-il encore répété dans les colonnes du Parisien paru samedi. En outre, le Premier ministre doit aussi composer avec le patronat. Le chef de file du Medef, Pierre Gattaz l'a encouragé la semaine dernière à maintenir le cap.

 
0 commentaire - Loi travail : vers une reprise du dialogue entre l'exécutif et les syndicats ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]