Macron veut supprimer les cotisations chômage et maladie des salariés

Macron veut supprimer les cotisations chômage et maladie des salariés

Emmanuel Macron gros plan

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 08 décembre 2016 à 19h29

Emmanuel Macron a dévoilé jeudi ses premières propositions pour sa campagne présidentielle. Le candidat qui se veut "ni de doite ni de gauche" entend  booster le pouvoir d'achat des salariés, en supprimant de leurs bulletins de salaire les cotisations d'assurance chômage et maladie. Cette mesure serait financée par une hausse de la contribution sociale généralisée (CSG), dont l'assiette est plus large, a expliqué l'ex-ministre de l'Economie sur la chaîne 'BFM TV' et sur la radio 'RMC'.

Le fondateur du mouvement politique "En Marche" a en outre réaffirmé son refus de participer à la primaire de la gauche. Il présentera samedi les grandes lignes de son programme économique lors de son premier grand meeting de campagne, à Paris. Selon un sondage Elabe, publié mercredi, Emmanuel Macron reste très populaire parmi les Français. Un Français sur trois (33%) déclare ainsi qu'il "pourrait voter" au 1er tour de la présidentielle pour l'ex-ministre de l'Economie, contre 27% pour Manuel Valls, l'ex-Premier ministre candidat à la primaire de la gauche.

Un gain net supérieur à 500 euros par an pour un couple au Smic

"Ce que je veux faire, c'est supprimer les cotisations maladie et les cotisations chômage que paye le salarié. (...) Ce qui fait que pour un couple au Smic aujourd'hui, ça fera un peu plus de 500 euros par an, net, de gain", a expliqué Emmanuel Macron. Cette mesure sera financée par une hausse de la CSG "pour tout le monde", y compris sur les revenus du capital et pour les retraités les plus aisés, a-t-il poursuivi.

Seuls les 40% de retraités les plus modestes seront épargnés par cette hausse, a précisé M. Macron : "L'engagement que je prends ici (...), c'est que toutes les petites retraites auront leur pouvoir d'achat protégé". Quant aux travailleurs non-salariés (indépendants ou artisans), ils bénéficieront de baisses de charge équivalentes, a-t-il ajouté.

Le Cice transformé en allègement de charges dans la durée

Le candidat "ni droite, ni gauche" promet également de permettre aux travailleurs indépendants de bénéficier du crédit d'impôt compétitivité-emploi (Cice), créé sous le quinquennat en cours pour améliorer la compétitivité des entreprises. "Ça veut dire que je m'engage à transformer le Cice (en) allègement de charge dans la durée", a-t-il précisé.

M. Macron s'engage par ailleurs à réformer en profondeur le régime social des indépendants (RSI), le régime obligatoire de Sécurité sociale qui assure la couverture maladie et retraite des artisans et des commerçants, dont les dysfonctionnements font couler régulièrement beaucoup d'encre.

Pas de déremboursements par la Sécurité sociale

Dans le domaine de la santé, Emmanuel Macron a pris le contrepied du candidat François Fillon (LR). S'il est élu en 2017, il assure qu'il n'y aura aucun déremboursement de soins par la Sécurité sociale. "Je préserverai des boucliers, des protections pour chacune et chacun (...) et donc je m'engage ici à ce que sur la santé on ne modifie rien, on ne retranche aucun droit, on ne dérembourse aucun soin", a déclaré l'ex-ministre de l'Economie.

Enfin, en matière d'éducation, il s'engage à investir "massivement" dans les quartiers les plus en difficulté, notamment en dédoublant les classes en dernière année de maternelle et pour les deux premières années de primaire.

 
1 commentaire - Macron veut supprimer les cotisations chômage et maladie des salariés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]