Maladies de la vigne : une perte estimée à un milliard d'euros par an

Maladies de la vigne : une perte estimée à un milliard d'euros par an©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 17 juillet 2015 à 14h24

Le vignoble français, secteur économique d'importance en France est de plus en plus menacé par le développement de maladies, indiquent la socialiste Catherine Quéré et le Républicain Jean-Marie Sermier dans un rapport parlementaire publié cette semaine. Si les données manquent pour évaluer l'impact financier de ce phénomène, les rapporteurs estiment toutefois que "le manque à gagner est de l'ordre d'un milliard d'euros par an, soit près de 15 % du montant en valeur des exportations".

Un phénomène en pleine expansion

Les deux députés rappellent qu'il existe pas moins de 270 maladies végétales recensées à ce jour, mais notent la présence significative de l"Esca", l'une des plus ancienne maladie de la vigne. Alors que seulement 3% des pieds en étaient atteints il y a dix ans, ce taux s'élève désormais à 13%. De même, la "flavescence dorée" s'étend de plus en plus. Or, lorsqu'une parcelle est atteinte de cette maladie à 20% ou plus, l'arrachage de l'ensemble de la vigne s'impose, sans indemnités. Bien souvent, dans ce cas, les viticulteurs perdent du même coup, le classement en AOC.

Prévenir, indemniser

Pour les rapporteurs, il est urgent d'agir, car le "vignoble fait partie intégrante de l'économie française, autant que des  paysages". La viticulture représente en effet 15% de la valeur de la production agricole, pour seulement 3 % des surfaces utilisées. En outre, les exportations de vin rapportent à la France 7,17 milliards d'euros par an, selon les données citées dans le rapport.

Sur le plan de la prévention, les auteurs préconisent notamment de mettre à disposition de la profession un outil informatique d'identification des maladies, mais aussi d'inciter fiscalement les recherches consacrées aux maladies du bois et de la vigne. Il conviendrait aussi d'indemniser les viticulteurs en cas d'arrachage et de soumettre l'Esca "à une réglementation de surveillance et de lutte obligatoire".

 
0 commentaire - Maladies de la vigne : une perte estimée à un milliard d'euros par an
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]