Martinez: "gros raté" dans la manière d'annoncer la réforme du compte pénibilité

Martinez:

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez à Paris, le 23 mai 2017

A lire aussi

AFP, publié le dimanche 09 juillet 2017 à 14h34

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a qualifié dimanche de "gros raté" la manière dont le Premier ministre a annoncé aux partenaires sociaux la réforme du compte pénibilité, samedi, et a invité le gouvernement à un "débat national sur le travail".

"La pénibilité est une question importante et il y a besoin de renforcer la prévention et la réparation, et non pas d'être au garde-à-vous quand Monsieur Gattaz (le patron du Medef, NDLR) réclame la suppression du compte pénibilité", a déploré M. Martinez sur France 3.

Le numéro un de la CGT a dit avoir été surpris par le courrier d'Édouard Philippe, envoyé samedi aux partenaires sociaux pour annoncer les détails de la réforme du compte pénibilité.

"Les syndicats n'ont pas été prévenus. On a reçu un mail hier (samedi, NDLR) et un conseiller a essayé de me joindre pour m'annoncer qu'il allait y avoir un courrier pour expliquer la réforme", a raconté le leader syndical.

"En matière de concertation et de dialogue, c'est un peu surprenant", a-t-il encore regretté, estimant que "ça prouve que, y compris dans la méthode, il y a de gros ratés, et celui-là en est un important".

M. Martinez estime qu'il faut "revoir un certain nombre de critères de pénibilité" et propose que le burn out en fasse partie.

"Il y a des suicides dans des entreprises dont on dit que le métier n'est pas pénible. Il faut une vraie réflexion sur le travail. Il faut un vrai débat national sur le travail", a-t-il insisté. 

bow/ao/er/pb

 
7 commentaires - Martinez: "gros raté" dans la manière d'annoncer la réforme du compte pénibilité
  • LLOEIL9 -

    Si Martinez veut jouer le rôle de ministre du travail, fallait commencer par: 1° solution - se présenter aux élections, mais il aurait alors dû faire face à 65 millions d'électeurs potentiels au départ en lieu et place des 5,4 salariés ayant participé aux derniéres élections syndicales en 2013 lors de laquelle la CGT avait obtenu 26,77 % des voix soit 1, 44 millions de voix. 2° solution présenter les compétences adéquates et être choisie par le premier ministre avec l'aval du président,. Un parcours équivalent ne celui de l'actuelle premier ministre aurait été bienvenu: suivant wikipedia-Titulaire d'une licence en histoire (1975), d'une maîtrise en sciences de l'éducation (1976, université Paris Nanterre) et d'un diplôme d'études approfondies (DEA) en psychologie clinique (université de Strasbourg, 1980), Muriel Pénicaud est diplômée de l'Executive Program[pas clair] de l'Institut européen d'administration des affaires (INSEAD) (1995)[1]. directrice générale adjointe du Groupe Dassault Systèmes.directrice générale des ressources humaines du Groupe Danone, chargée également de l’innovation sociétale, après avoir, de 1993 à 2002, occupé plusieurs fonctions de direction mondiale au sein de ce groupe Danone. également membre du conseil d’administration de la SNCF et présidente du comité transports et logistique, de laquelle elle devient en 2015 membre du conseil de surveillance[11]. Etc... etc.... voyons maintenant le parcours de MARTINEZ .... Il suit sa scolarité à Rueil-Malmaison dans la banlieue ouest de Paris[4]. Son engagement syndical commence dès le lycée : il s'inscrit aux Jeunesses communistes, puis au Parti communiste français[2],[3],[5].Carrière professionnelle Technicien de la métallurgie, il travaille à partir de 1982 aux usines Renault de Boulogne-Billancourt[6], puis est muté au centre de recherche sur les moteurs de Rueil-Malmaison[7].
    Syndiqué depuis 1984[8], il devient délégué central CGT de Renault[9]. Il a raison finalement Martinez " gros raté " dans la maniére d'annoncer l'an réforme du compte pénibilité.

  • pigeonxxl38 -

    ils ne sont jamais en grève pourtant ils ont encore le culot de demander des augmentations reconnaissons qu' il faut déjà le faire ils ne manquent pas d'air : ce sont nos chères et plutôt chers sénateurs dormeurs , des branleurs pas trop marqués par le labeur , ils seraient encore capables de demander un compte pénibilité tout en étant avec Martinez syndiqués a la C.G.T. ... mais c'est des gens comme ça tout de suite qu'il faudrait mettre au boulot et un vrai , pas faire semblant a s'occuper a brasser de l'air ou a chasser les mouches voir la fumée avec un balai ! remarquez je n'y avait pas pensé eux aussi ils sont sans doute exposés a de redoutables maladies professionnelles ou a de non moins dangereux accidents du travail tels que se faire des ampoules au cerveau ou au bout de la langue voir encore au fessier a force de trop forcer ou a glisser dans les escaliers du Sénat !

  • bravo02 -

    gros raté c'est d'avoir incité les gens à voter pour Macron et sa clique... donc faut assumer maintenant.. oh pardon après les vacances bien sûr vous réfléchirez !!! reposez-vous bien avant...

  • lesfraudeurs -

    D'après vous qui est le GROS RATE, .......M. Martinez bien entendu

  • glidou -

    Marinez le mafieu.

    Lanig-al-louarn -

    Glidou l'analphabète!!! Et le X ducon???

  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]