Michel Sapin exclut une hausse du prix du tabac

Michel Sapin exclut une hausse du prix du tabac©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 22 octobre 2015 à 15h55

Le ministre des Finances Michel Sapin a exclu jeudi une hausse du prix du tabac l'an prochain, alors que la mesure est réclamée par une partie des députés de la majorité. "Aujourd'hui le gouvernement ne prévoit pas une augmentation des taxes sur le tabac", a-t-il déclaré sur la chaîne LCP. Selon lui, le gouvernement donne la priorité à l'introduction du paquet de cigarettes "neutre", inscrite dans la loi Santé portée par Marisol Touraine. Le projet doit être examiné par la Commission des Affaires sociales la semaine du 9 novembre. Les sénateurs s'y sont largement opposés lors de leur dernière lecture.

L'objectif est de faire baisser la consommation du tabac, et cette initiative provoque la colère des buralistes. "C'est très difficile de faire tout en même temps", a argumenté Michel Sapin. La députée PS Michèle Delaunay, rapporteure pour l'assurance maladie du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2016, a déposé un amendement pour augmenter d'un euro la fiscalité sur le paquet de cigarettes.

Augmenter ou pas ?

Après plusieurs années de repli, la consommation de tabac est repartie à la hausse début 2015 (+1,9% à la fin août dont +1,2% pour les cigarettes et +6,3% pour le tabac à rouler), selon la Commission des comptes de la sécurité sociale, ce qui a motivé la décision de la députée Michèle Delaunay. Dans la première mouture du PLFSS présentée le 24 septembre, il était même prévu que les moyens des établissements et services médico-sociaux accueillant des personnes âgées dépendantes ou des handicapés soient renforcés grâce à des recettes incluant une hausse des droits sur le tabac.

Mais les avis divergent : une mission parlementaire, présidée par le député socialiste du Doubs Frédéric Barbier, a présenté le 15 octobre, à l'occasion du Congrès des buralistes, un rapport qui préconise de stabiliser désormais les prix à leur niveau actuel, soit entre 6,5 et 7 euros le paquet en moyenne. Selon le site 'lesechos.fr', qui en publie des extraits, Frédéric Barbier entend améliorer la rémunération des buralistes, en ponctionnant les marges des industriels de la cigarette. Il veut ainsi enrayer la fermeture des bureaux de tabac : 1.040 d'entre eux ont fermé en 2014, et plus de 970 entre janvier et septembre 2015.

 
0 commentaire - Michel Sapin exclut une hausse du prix du tabac
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]