Mort de Jean-Claude Decaux, l'inventeur du mobilier urbain moderne

Mort de Jean-Claude Decaux, l'inventeur du mobilier urbain moderne

Abribus publicitaires des transports urbains de Londres

A lire aussi

Boursier.com, publié le vendredi 27 mai 2016 à 20h24

JCDecaux, le numéro un mondial de la publicité en extérieur, vient de perdre son fondateur. Jean-Claude Decaux, qui a créé il y a cinquante ans cette compagnie forte aujourd'hui de 12.850 salariés, vient de décéder à 78 ans, a annoncé vendredi le groupe, sans préciser les circonstances de sa mort.

Originaire de Beauvais, dans l'Oise, Jean-Claude Decaux s'est lancé très tôt dans l'affichage publicitaire. A 15 ans, il collait déjà des affiches vantant le magasin de son père, puis il a monté sa propre entreprise d'affichage à 18 ans, trois ans avant sa majorité (fixée à 21 ans à l'époque). En 1964, il a inventé de concept de l'Abribus (une marque qu'il dépose), qui a séduit rapidement de nombreuses villes, dont la première à lui faire confiance fut Lyon.

Plus de 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2015

Le concept de l'Abribus publicitaire a ensuite été décliné par la société sur toute une gamme de mobilier urbain (colonnes Morris, sanitaires, conteneurs de verres ou de piles, kiosques pour fleurs ou journaux, bancs publics, candélabres, etc.), proposé aux municipalités sur catalogue en échange de la concession de l'affichage publicitaire sur leur territoire. Aujourd'hui, JCDecaux est le leader mondial du mobilier urbain, et exploite des concessions dans environ 1.785 villes dans 56 pays.

En 1999, le groupe s'est diversifié dans la publicité dans les transports en rachetant l'afficheur Avenir, devenant rapidement le numéro un mondial de ce segment. En 2015, la publicité dans les transports représentait 42,3% du chiffre d'affaires 2015 et l'activité mobilier urbain 43,4%. Les panneaux d'affichage grand format traditionnel et lumineux, dont le groupe est no1 européen, représentaient le solde d'environ 14,3%.

Le groupe a dégagé l'an dernier un bénéfice net part du groupe ajusté de 241,4 millions d'euros, en hausse de 12% par rapport à 2014. Le chiffre d'affaires 2015 a atteint 3,2 milliards d'euros, en hausse de 14% (+4,2% à périmètre comparable).

Une société familiale tournée vers l'international

Jean-Claude Decaux a construit avec passion un groupe familial, actuellement contrôlé à 65,72% par le holding JCDecaux Holding. Dès la création de JCDecaux, il a recruté ses frères Jean-Pierre, puis Jean-Marie. A partir des années 1980, les trois fils de Jean-Claude Decaux ont intégré à leur tour le groupe, dans lequel ils occuperont notamment des postes à l'étranger avec pour mission de le développer à l'international.

En 2013, à 75 ans, Jean-Claude Decaux a cédé la présidence du Conseil de surveillance du groupe (dont il est resté président d'honneur) à Gérard Desonge. Deux de ses fils, Jean-François et Jean-Charles, se partagent en alternance la présidence du Directoire, tandis que le troisième, Jean-Sébastien (également membre du Directoire), est directeur général de JCDecaux en Europe du Sud, Afrique, Belgique, Luxembourg et Israël.

Depuis avril 2012, Alexia Decaux-Lefort, fille de Jean-François Decaux et petite-fille du fondateur, est à son tour entrée au Conseil de surveillance du groupe familial. Elle occupe par ailleurs le poste de Chef de produits Horlogerie chez Piaget, filiale de Richemont International SA, groupe dans lequel elle a commencé sa carrière en 2008.

 
1 commentaire - Mort de Jean-Claude Decaux, l'inventeur du mobilier urbain moderne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]