Pas d'augmentation de salaire à la SNCF en 2016

Pas d'augmentation de salaire à la SNCF en 2016©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 04 juillet 2016 à 15h25

A la SNCF, les cheminots seront soumis à une deuxième année blanche, ont déploré les syndicats dans des communiqués séparés. A l'occasion des négociations salariales 2016 qui se sont tenues le 30 juin dernier, la direction leur a en effet annoncé l'absence d'augmentation générale de salaire, en se retranchant "derrière les arguments de mauvaise conjoncture économique (concurrence exacerbée avec l'arrivée des autocars 'Macron', développement du covoiturage, attentats, grèves, intempéries et même Brexit"), déplore la CFDT.

Coût de la grève

"L'entreprise regrette le décrochage du budget : avec un budget 2016 volontariste consolidé à 34 milliards d'euros, un coût des intempéries de 50 millions d'euros (...) et de la grève de 230 millions d'euros", ajoute l'Unsa qui dit regretter les 15 jours de grève supplémentaires, suite à l'accord qui avait été trouvé.  L'Unsa et la CFDT ont en effet cessé le mouvement rapidement, estimant avoir obtenu des garanties suffisantes concernant le temps de travail, contrairement à la CGT et Sud Rail.

Salaires des hauts dirigeants doublés en dix ans ?

Alors que la question de la rémunération des grands patrons a récemment été remise sur le devant de la scène, Sud Rail regrette que la direction "oublie de dire que ces dernières années, les dix plus hautes rémunérations de l'entreprise grimpent à une allure vertigineuse et ont été multipliées par deux en dix ans".

Selon le rapport 2014/2015 de l'Agence des participations de l'Etat, le patron de la SNCF, Giillaume Pépy a touché une rémunération fixe de 450.000 euros au titre de l'année 2015. Il s'agit du plafond fixé par décret depuis 2012 pour les dirigeants d'entreprises publiques.

En 2015, la SNCF a fait état d'une perte nette de -12,2 milliards d'euros en 2015, après dépréciation des actifs, dont -9,6 milliards d'euros pour réseau ferré, -2,2 milliards d'euros pour les rames TGV et -450 millions d'euros pour "Gares & Connexions". Avant dépréciations, le résultat net est ressorti à 377 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 31,4 milliards d'euros, en croissance de 5% par rapport à 2014.

 
0 commentaire - Pas d'augmentation de salaire à la SNCF en 2016
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]