Petit rebond de la Bourse de Paris à la veille de la BCE

Petit rebond de la Bourse de Paris à la veille de la BCE

La Bourse de Paris a fini sur un petit rebond mercredi

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 19 juillet 2017 à 17h54

La Bourse de Paris a fini sur un petit rebond mercredi (+0,83%), à la veille d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) dont les investisseurs espèrent des clarifications sur son programme de soutien monétaire.

L'indice CAC 40 a gagné 42,80 points à 5.216,07 points dans un volume d'échanges faible de 2,9 milliards d'euros. La veille, il avait fini en net repli de 1,09%.

La cote parisienne a ouvert en légère hausse et a gagné en vigueur au fil de la séance.

"Il y a un retour de balancier par rapport à la séance de la veille. Ces derniers temps, le marché n'arrive pas à confirmer d'un jour à l'autre ses mouvements. Il n'y a pas de continuité dans la tendance, car c'est un marché qui reste avant tout prudent avant la réunion de la BCE de jeudi", a expliqué à l'AFP Andrea Tuéni.

"Les investisseurs attendent des éclaircissements de la part du président de la BCE Mario Draghi", a-t-il ajouté.

"Même si une décision est peu probable, le moindre indice sera traqué" pour répondre aux questions que tout le monde se pose sur l'avenir du programme de soutien monétaire, a-t-il complété.

Les dernières déclarations de M. Draghi, laissant entrevoir un début de réduction du programme de rachat d'actifs, sont en effet dans tous les esprits et les investisseurs nourrissent l'espoir que la BCE clarifiera ses intentions.

Selon M. Tuéni, "la stabilisation de l'euro est également un facteur d'apaisement".

Dans l'attente de ce rendez-vous, "la microéconomie reprend ses droits" avec une saison des résultats qui bat son plein aux Etats-Unis et qui commence doucement en Europe, a-t-il complété.

- Ubisoft recherché -

Sur le front des valeurs, Ubisoft a été dynamisé (+10,07% à 53,50 euros) par un chiffre d'affaires en hausse de 45,2% au premier trimestre de son exercice décalé 2017/18.

Carrefour a cédé 2,03% à 21,22 euros. Le géant de la distribution a fixé mercredi à 15 réals par action (environ 4,1 euros) le prix d'introduction à la Bourse de Sao Paulo de ses activités au Brésil, un montant correspondant au bas de la fourchette estimée par le groupe lors de l'annonce du coup d'envoi de l'introduction en Bourse.

Gecina a perdu mécaniquement 2,66% à 129,70 euros après avoir annoncé le lancement d'une augmentation de capital d'un montant d'un milliard d'euros, destinée à financer le rachat de sa concurrente Eurosic (-0,26% à 50,72 euros).

Le gestionnaire de maisons de retraite Le Noble Age (LNA) a reculé de 5,78% à 54,60 euros, en dépit d'une hausse de 9,4% de son activité au deuxième trimestre, tiré par des taux d'occupation élevés.

La société auvergnate de chimie verte Carbios a chuté (-15,97% à 7,84 euros) après une augmentation de capital qui lui a permis de lever 3,6 millions d'euros. Les nouvelles actions émises dans ce cadre ont été vendues au prix unitaire de 7,75 euros alors que le titre avait terminé mardi à 9,33 euros.

Axway Software a plongé de 18,86% à 24,10 euros après un avertissement sur résultats, pénalisé en outre par un abaissement de sa recommandation à "vendre" contre "neutre" par Bryan Garnier, tandis que Kepler Cheuvreux a abaissé sa recommandation à "conserver" contre "acheter" précédemment.

abx/jdy/LyS

CAC 40 (Euronext)

 
7 commentaires - Petit rebond de la Bourse de Paris à la veille de la BCE
  • avatar
    pigeonxxl38 -

    a FelixM votre thèse est en superbe inadéquation avec la réalité également en réponse vous basez juste sur une journée moi je base globalement sur + de 17 année , vous calculez exactement comme mon conseiller financier mais lui est manipulé sans en douter avec autorité et mauvaise foi par des hauts placés !

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    caisse d'épargne banques populaires banque d'affaire natixis les saloperies boursières c'est ainsi qu'une mafia politico financière réalise le plus gros de son chiffre d'affaire , dans tous les cas comme on dit a Lyon j'irai me faire payer au pont de l'Homme de la Roche mais pour ces banques criminelles archi pourries l'affaire ne va peut-être pas durer autant que le marché de Villefranche ... sur Saône bien entendu !

  • avatar
    FelixM -

    "Petit rebond" à près d'un pour cent, c'est bien faire la fine bouche ! C'et davantage en un jour que le livret A en un an.

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    tout en douceur elle bat le beurre !

  • avatar
    franc19 -

    Avec votre banquier national,ça ne s'arrange pas ,par contre les teutons font toujours la pluie et le beau temps. Il n'y a pas de raison,car tout le monde fait profil bas et les laisse faire. Vive l'Europe allemande.

    avatar
    FelixM -

    Superbe inadéquation entre le contenu de l'article et votre commentaire...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]