Philippe Poutou veut faire baisser le chômage en passant aux 32 heures

Philippe Poutou veut faire baisser le chômage en passant aux 32 heures©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 27 mars 2017 à 12h10

Ouvrier à l'usine Ford de Blanquefort, en Gironde, Philippe Poutou est aussi candidat à l'élection présidentielle pour le Nouveau parti anticapitaliste. Selon les derniers sondages, il est crédité de 1% des intentions de vote pour le premier tour.

Avec son programme économique, il veut "en finir avec le chômage, la précarité et les licenciements", en prenant "l'argent où il est, dans un monde où huit personnes possèdent autant que la moitié de l'humanité la plus pauvre".

Mettre en place les 32 heures

Alors que de nombreux candidats prônent la fin des 35 heures ou leur assouplissement, Philippe Poutou plaide pour une réduction du temps de travail, à 32 heures sur quatre jours sans perte de salaire, afin de donner un emploi à chacun. Ainsi, "10% de temps de travail en moins c'est autant de chômeurs en moins", assure-t-il.

Cette question oppose régulièrement les économistes. Pour le COE-Rexecode, mettre fin aux 35 heures permettrait d'augmenter le taux d'emploi, alors qu'un rapport de l'Igas estimait l'an dernier que le dispositif avait permis de créer des postes en France.

Philippe Poutou souhaite par ailleurs aller plus loin que le revenu universel prôné par Benoît Hamon, en instaurant un Smic à 1.700 euros nets contre 1.150 euros nets actuellement. En outre, il se prononce pour une hausse des salaires de 300 euros par mois, la fin des licenciements, des temps partiels imposés et des emplois précaires. Le candidat du NPA vise par ailleurs la création d'un million de postes dans la fonction publique, alors que François Fillon ou Emmanuel Macron veulent en supprimer.

Partage des ressources

Se pose alors la question du financement de ces mesures. "Il y a des profits à 75 milliards d'euros (...) les riches sont toujours plus riches, et les pauvres de plus en plus pauvres (...) il faut imposer un partage des richesses", a encore répété Philippe Poutou sur Radio Classique, vendredi.

S'il est élu, Philippe Poutou prône donc la fusion des banques pour constituer un monopole public du crédit, mettant ainsi "un coup d'arrêt à la spéculation et pour orienter les richesses et l'investissement vers les projets socialement utiles".

 
7 commentaires - Philippe Poutou veut faire baisser le chômage en passant aux 32 heures
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]