Pierre Gattaz se défend suite aux attaques de Manuel Valls

Pierre Gattaz se défend suite aux attaques de Manuel Valls

Gattaz Pierre, Medef, Président du Directoire de Radiall

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 16 février 2016 à 10h18

Suite aux propos tenus lundi soir par Manuel Valls, le patron du Medef, Pierre Garttaz, s'est défendu ce matin à l'occasion de la conférence de presse mensuelle de l'organisation, jugeant l'attitude du Premier ministre "contre-productive. "Nous sommes dans une compétition internationale de haut niveau, pas dans une cour d'école (...) Nous avons joué le jeu, nous jouons le jeu et nous jouerons le jeu", a-t-il martelé.

Accords de branche

Manuel Valls a accusé le patronat de ne pas avoir tenu ses engagements dans le cadre du Pacte de responsabilité, qui octroie notamment le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) aux entreprises. En outre, pour le Premier ministre, les engagements en termes d'emplois n'auraient pas été tenus, en échange des 41 milliards d'euros d'aides dont bénéficient les entreprises. Pas moins de "25 branches - sur une cinquantaine - ont signé ou ouvert à la signature un accord, soit près de 9 millions de salariés", s'est défendu Pierre Gattaz. Ces accords prévoient notamment des embauches et possibilités de formations.

"Aller au bout du Pacte de responsabilité"

Pour Pierre Gattaz, la lutte contre le chômage ne se limite pas aux engagements du patronat. "La croissance est atone et tarde à revenir. Pour recréer de l'emploi il faut de la compétitivité, de l'agilité et de la confiance", a-t-il martelé. Mais alors que Manuel Valls a menacé de poser des conditions aux baisses des charges des entreprises, Pierre Gattaz a insisté sur la nécessité de tenir les engagements. "Nous sommes à un peu plus de la moitié du Pacte de responsabilité à fin 2015 (...) Il faut aller jusqu'au bout, c'est fondamental. Cela ne représente qu'un tiers du chemin", a-t-il fait valoir.

 
69 commentaires - Pierre Gattaz se défend suite aux attaques de Manuel Valls
  • avatar
    jadia9 -

    Rien n'arretera le gouvernement, la CFDT, le Medef de mentir. Ils veulent nous faire travailler plus de 70 heures par semaine et être payé 30 grand maximum, ne jamais avoir de retraite, nous mettre sous pression (car tout le monde peut mourrir du stress, c'est connu: comme ça pas de retraite à payer et ça va dans les caisses de l'état), très fin, massacre du code du travail, qui aurait parié que ce soit un gouvernement de gauche qui organise ce démantellement des droits des salariés ? Pourquoi ne pas donner le choix, justement aux salariés qui sont d'accord avec la CFDT un contrat pour eux pour leur garantir 70 heures payé 30, et pour les autres (ceux qui sont contre la loi travail): un contrat de 32 heures payé 40. ça me parait juste, pas vous ?

  • avatar
    agv89 -

    Je conseille a tous les grincheux qui critiquent les patrons de troquer leur salopette contre un costard cravate...ensuite de trouver du boulot.,de gérer ses salariés en la payant grassement et de faire un petit benef.....C'est pas gagné je crois!!!!!!!

  • avatar
    baziandfeth -

    Le problème de notre société, l'argent dirige le monde au détriment du reste. Les assurance chiffre le prix d'une vie, d'un terrain contaminé. Pour créer de la richesse on appauvrit des populations.

  • avatar
    denisG -

    Encore une preuve que les patrons sont de vrais voyous , ils veulent le beurre et l'argent du beurre et se taper la cremiere ! A chaque fois l'etat se fait avoir en leur octroyant des aides pour l'embauche, et ils bouffent le pognon sans embaucher !
    C'est exactement la meme chose qu'ils ont fait pour les 35 heures .Il faut dire la verite sur les 35 heures , les patrons ont touches du pognon pour embaucher , c'dtait fait pour ca !
    Maintenant ils veulent pouvoir faire encore plus de chomeurs que d'embaucher en venant pleurer dans le giron de Hollande qui se laoisse attendrir
    Quand on voit la tete de fouine de gattaz , on ne peut paas s'attendre a de l'altruisme patronal ! Les salaries ont une baisse du pouvoir d'achat depuis des lustres , par contre les patrons ne veulent pas une baisse de leurs benefs !! c'est lAMENTABLE !!! ILs doivent payer leurs actionnaires d'abord , apres y'a plus de fric pour payer les salaries ou pour investir ! iCe sont TOUS des VOYOUS et des NULS !! Et tous les gouvernements tombent dans le panneau !!
    Le Communisme est tombe , L'heure viendra aussi pour le Capitalisme ! C'est ineluctable !!! Inventer une autre economie mondiale !

    avatar
    JLP1311 -

    Au lieu d'insulter les patrons, prends ton courage à deux mains et deviens patron puisque c'est si facile et amène le beurre et l'argent du beurre

    avatar
    Lucka83 -

    Dans les grandes lignes, nous pouvons retrouver une partie du mal de la France, oui les patrons ont toujours pris sans donner. Le probleme est que le MEDEF est trop puissant.

  • avatar
    pataro -

    c'est pas moi, c'est l'autre...
    et la "fête" continue contre les salariés de toutes catégories...
    . HONTEUX pour ce gouvernement de faux jetons !!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]