Plus de fonctionnaires en 2017

Plus de fonctionnaires en 2017©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 07 juillet 2016 à 16h48

Le budget 2017 sera le dernier du quinquennat de François Hollande, et c'est un budget "de campagne". Après quatre ans de baisse, il prévoit une augmentation de 3,3 milliards d'euros des dépenses de l'Etat, hors charge de la dette et pensions.

Selon le document préparé par Bercy pour le débat d'orientation budgétaire de jeudi au Parlement, les dépenses de l'Etat devraient atteindre au total un montant de 388,5 milliards d'euros l'an prochain.

Le gouvernement prévoit en 2017 la création nette de près de 13.800 postes (avec 2.290 suppressions dans les ministères non prioritaires), ce qui portera à près de 30.000 le nombre d'emplois créés depuis le début du quinquennat.

Comme les années précédentes, le ministère de l'Education nationale, de l'enseignement et de la recherche concentrera la plus grande partie des moyens, qu'il s'agisse des crédits (en hausse de 2,9 milliards d'euros) ou des effectifs, avec 11.662 nouveaux équivalents temps plein prévu pour 2017. Cette mesure devrait permettre au chef de l'Etat de remplir sa promesse de 60.000 profs en plus à la fin de son mandat.

Soutenir la jeunesse

"L'Etat compte franchir une étape supplémentaire au bénéfice de l'école en revalorisant les métiers de l'Éducation nationale et soutenir davantage la jeunesse à travers la montée en puissance du service civique. Cette dynamique se traduira par une hausse des moyens de l'Éducation nationale et de l'enseignement supérieur de l'ordre de 3 milliards d'euros en 2017", dans le rapport préparatoire dressé par le gouvernement.

Au mois de mai, la ministre de l'Education nationale avait annoncé la revalorisation du traitement de l'ensemble des professeurs à tous les échelons, à compter du 1er janvier 2017 et progressivement jusqu'en 2020.

Des économies à Bercy

Le gouvernement compte aussi "renforcer les moyens de la défense, de la police, de la gendarmerie nationale et de la justice pour assurer la sécurité des Français à la suite des attentats de l'année 2015. Ces renforts représentent un total de près de 2 milliards en 2017". Le ministère de la Défense verra ses crédits s'accroître de 600 millions d'euros l'an prochain pour les seules missions de défense et ses effectifs augmenter de 464 postes.

L'Intérieur et la Justice seront également gagnants, avec 863 millions d'euros et 1.746 postes supplémentaires pour le premier, 295 millions d'euros et 2.100 postes supplémentaires pour le second. Le ministère du Travail verra quant à lui ses crédits progresser de 1,8 milliard d'euros, même s'il affichera une perte nette de 150 emplois.

La plupart des ministères "non prioritaires" verront malgré tout leurs crédits progresser l'an prochain, à l'exception du ministère de l'Aménagement du Territoire, qui devra se serrer la ceinture, avec 26 millions de moins qu'en 2016.

Les moyens du ministère des Finances et des comptes publics seront réduits de 165 millions d'euros l'an prochain et ceux du ministère de l'Economie, de l'Industrie et du numérique diminueront de 36 millions d'euros. Bercy devrait être en première ligne aussi en termes d'effectifs, avec 1.542 postes en moins sur 2.290, permis notamment par la numérisation et les télédéclarations.

5.000 postes supprimés depuis 2012

Bercy estime que 5.000 postes de fonctionnaires auront été supprimés en 5 ans, malgré les créations annoncées pour la dernière année du quinquennat.

Concernant les fonctionnaires, ils ont obtenu cette année l'augmentation de 1,2% de leur point d'indice, qui sert de base au calcul de leur traitement, en deux temps. La première hausse est effective depuis le 1er juillet, la seconde sera pour le 1er février 2017.

 
1 commentaire - Plus de fonctionnaires en 2017
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]